Rosé : Un étiquetage distinctif envisagé pour la France

SC

Face au tollé provoqué par le projet d'autoriser de mélange entre blanc et rouge pour la production de rosé, la Commission européenne est prête à accepter un étiquetage spécifique pour les «rosés traditionnels».

Le ministre français de l'Agriculture Michel Barnier a demandé à la Commission une distinction claire entre vin rosé «coupé» et «traditionnel». L'une des pistes à l'étude serait de donner la possibilité aux viticulteurs, qui utilisent la méthode traditionnelle, de vendre leurs produits avec une mention du type «vin rosé traditionnel». De manière à les démarquer de vins rosés plus bas de gamme issus de simples mélanges.

Mais la Commissaire européenne, qui veut donner aux viticulteurs européens les mêmes possibilités que celles de leurs concurrents du Nouveau Monde, refuse de remettre en cause le coupage comme pratique d'élaboration des rosés ou d'imposer à ces produits une mention du type « mélange».

Le rosé «authentique» est produit selon une méthode plus coûteuse, à partir de raisins rouges dont la pulpe et la peau sont macérées durant une courte durée.

Publié par SC

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier