Santé : Un projet d'étiquetage sur les unités d'alcool

Claudine Galbrun

Le projet de loi quinquennal de santé publique, suite au Plan cancer, prévoit l'affichage du nombre d'unités d'alcool sur les bouteilles.

Le projet de loi quinquennal de santé publique devrait décliner l'une des propositions émises dans le plan cancer à savoir l'affichage sur les bouteilles du nombre d'unités d'alcool qu'elles contiennent. Une proposition qui met en colère la filière. “ Si cela continue, nous serons dans l'obligation de ne vendre que des magnums tant la taille de l'étiquette va grossir ”, indique l'Afed (Association française des embouteilleurs-distributeurs). Outre la place sur l'étiquette, se pose la question de la définition d'une unité d'alcool. “ En France, cela correspond à 10 g d'alcool/l mais dans d'autres pays, cela représenterait 14 g, voire 8 g ”, indique Marie-Christine Tarby, présidente de Vin et Société qui se demande également à quoi va pouvoir servir cet étiquetage que le consommateur risque en plus de ne pas comprendre. “ Cela pourrait même inciter certains jeunes à choisir la bouteille affichant le plus grand nombre d'unités. Mieux vaudrait travailler autrement pour lutter contre l'alcoolisme ”, poursuit Marie-Christine Tarby. Cette dernière indique que des discussions sont prévues avec le ministère de la Santé afin “ d'évaluer et d'apprécier l'efficacité de cette mesure ”. Et d'ajouter : “ Il est clair que la filière refuse cet étiquetage mais par rapport à ce qui a été annoncé dans le plan cancer comme la taxation au degré, nous pouvons nous estimer heureux que seule, cette mesure ait été retenue et soit aujourd'hui sur la table des discussions ”.

Source Réussir Vigne Avril 2010

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier