Statistiques : Les chiffres de l'Insee surestiment la consommation de vin en France

Magali-Eve Koralewski

“ L'Insee diffuse annuellement un chiffre de consommation proche de 54,4 litres de vin par
an et par habitant, calculé ainsi : le volume de vin taxé vendu en France divisé par le
nombre d'habitants ”, explique Jérôme Baudouin, journaliste de l'Association de la presse du
vin (APV). “ Ce calcul est simple, voire simpliste, et ne prend pas en compte certaines
variables pourtant essentielles. Ce qui laisse à penser que la consommation réelle est
inférieure aux données officielles ”, poursuit-il. Ainsi le tourisme représente la bagatelle de
80 millions d'hectolitres par an. Les achats frontaliers sont estimés à 1,5 million d'hectolitres
en 2001 par Viniflhor. Enfin, le positionnement géoéconomique de la France en Europe, en
tant que carrefour des transports, laisse penser que de nombreux Européens traversent
l'Hexagone dans le cadre de leur travail et consomment du vin.
Deux études, l'une réalisée par l'Onivins-Inra et l'autre par la société TNS-Secodip, tendent
à montrer que la consommation réelle dans l'Hexagone serait proche de 41 à 43 litres par
habitant et par an. Et Bernard Burtschy, journaliste de l'APV, de remarquer que ces chiffres
faussés n'engagent pas à un débat démocratique face aux lobbys anti-alcooliques qui les
utilisent.


Les estimations de la consommation, réalisées par l'Insee, seraient fausses, d'après l'Association de la presse du vin. (P. Cronenberger)

Les estimations de la consommation, réalisées par l'Insee, seraient fausses, d'après l'Association de la presse du vin. (P. Cronenberger)

Source Réussir Vigne Mai 2008

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier