Stéphane Le Foll dément toute idée de taxation sur le vin en 2014

Stéphane Le Foll dément toute idée de taxation sur le vin en 2014

Le ministre de l'Agriculture Stéphane Le Foll, en visite samedi dans le Lot, a démenti toute idée de taxation sur le vin en 2014, au cours d'une réunion avec des professionnels de la filière viticole à Cahors.

"Je déments toute idée de taxation sur le vin pour 2014", a dit le ministre aux professionnels qu'il rencontrait à la Villa Malbec, dans le centre de Cahors. Le monde viticole - vignerons, producteurs, négociants - avait interpellé le gouvernement en s'inquiétant de la perspective d'une taxation sur le vin, discutée en octobre dans le cadre du projet de budget de la Sécurité sociale (PLFSS).

L'association Vin et société, qui regroupe tous les acteurs de la filière, avait ainsi lancé jeudi une campagne de mobilisation sur internet contre un éventuel "projet de fiscalité visant à taxer le vin sous prétexte qu'il serait mauvais pour la santé".

Une erreur de copier-coller

Par ailleurs, la mission interministérielle de lutte contre la drogue (MILDT) a reconnu vendredi un mauvais "copier-coller" ayant entraîné l'annonce erronée dans un plan gouvernemental d'un projet d'interdiction de la publicité pour le vin sur internet. 

En réalité, "c'est une mesure qui avait étudiée mais arbitrée défavorablement. Elle n'avait rien à faire dans le plan, on a effectué la correction", a expliqué à l'AFP Stéphane Idrac, chargée des relations avec la presse pour la MILDT, reconnaissant "une erreur malheureuse de copier-coller". De la voix de sa déléguée générale, Audrey Bourolleau, Vin et société dit attendre "une communication officielle".

"Cette pratique témoigne de la légèreté avec laquelle notre secteur est considéré. Nous demandons au Premier ministre de condamner fermement cette pratique et de remettre de la clarté dans le plan du gouvernement", a indiqué le président de Vin et société, Joël Forgeau, dans un communiqué.

 "Notre mobilisation se poursuit. Nous souhaitons l'abandon des mesures envisagées contre le vin et la création d'une instance interministérielle dédiée au vin", a-t-il souligné.

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier