Stéphane Le Foll salue le "dynamisme" de la filière vigne-vin

AFP

Stéphane Le Foll salue le "dynamisme" de la filière vigne-vin

Le ministre de l'Agriculture, Stéphane Le Foll, a salué mardi à Montpellier le "dynamisme" de la filière vigne-vin et a assuré que la France, meurtrie par les attentats de Paris mais "forte et rassemblée", va "continuer" à "développer l'économie de tous les territoires".

Après les attentats de Paris, "la France continue", a souligné, lors de l'inauguration d'un salon, le ministre et porte-parole du gouvernement.  "La visite d'un ministre, c'est marquer que la France continue", a déclaré M. Le Foll, à l'ouverture du Sitevi (salon international des équipements et savoir-faire pour les productions vigne-vin, olive, fruits et légumes) au Parc des expositions de Montpellier.

"Nous assumons pleinement la mission de continuer à développer l'économie de tous les territoires", a-t-il ajouté. "Nous sommes forts, unis, rassemblés, c'est ça le message que je voulais faire passer aujourd'hui."

Accompagné notamment de Carole Delga, candidate socialiste aux régionales en Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées, de son colistier Damien Alary, président PS sortant de la région Languedoc-Roussillon, et de Xavier Beulin, président de la FNSEA, M. Le Foll a passé plus d'une heure à visiter le salon, saluant notamment le "dynamisme" de la filière vigne-vin.

Le ministre a jugé déterminant que les agriculteurs puissent "s'approprier l'innovation", afin de "s'adapter aux défis de demain". Il a ainsi regretté qu'en France, il n'existe pas encore de tracteur fonctionnant au méthane, contrairement à l'Italie.

Le ministre s'est également déclaré pour une "solution équilibrée" concernant la publicité du vin, afin de préserver à la fois la santé publique et les intérêts d'une filière économique importante pour la France.

Le Sitevi accueille de mardi à jeudi quelque 1.000 exposants, venus de 60 pays, et présente les dernières avancées technologiques et scientifiques, les productions et les professionnels innovants de la vigne et du vin, du secteur de l'olive et des fruits et légumes. Parmi les travaux des scientifiques et spécialistes présents figurent notamment les effets du réchauffement climatique sur la vigne, ou la préservation de cépages anciens.

 

Publié par AFP

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier