tats-Unis : Un bouchon en liège qui régule l'entrée d'oxygène

Magali-Eve Koralewski

ACI Cork USA, la division californienne du groupe ACI Cork deuxième plus grand producteur mondial de bouchons en liège, vient de lancer NanocorkTM, sa dernière innovation en matière de bouchage.

Nanocork est un bouchon en liège naturel que le groupe positionne comme une alternative aux bouchons synthétiques et aux capsules à vis pour le bouchage des vins de coeur de gamme, vendu entre 8 et 15 dollars la bouteille. “ Sa spécificité tient au revêtement de chacune de ses faces avec un film qui préserve à la fois des risques de transfert de molécule de TCA(1) et qui régule également l'entrée d'oxygène à travers le bouchon ”, précise le groupe. Ce film, appelé Bacchus BarrierTM a été mis au point et breveté en partenariat avec la société britannique Bacchus Wine Closures Ltd et répond aux normes européennes et américaines en matière de sécurité alimentaire. “ Sa structure est semblable au matériel utilisé pour le bag-in-box, est totalement inerte et assure un transfert d'oxygène contrôlé à travers le bouchon ”, précise ACI. Les performances de ce bouchon sont testées depuis 2005 par l'entreprise qui a également fait appel à l'AWRI(2) pour réaliser des tests comparatifs durant deux ans sur ce bouchon.

Nanocork, innovation en matière de bouchage sur le marché américain : deux films collés sur chaque face permettent de réguler les transferts d'oxygène à travers le bouchon. (Nanocork)

Nanocork, innovation en matière de bouchage sur le marché américain : deux films collés sur chaque face permettent de réguler les transferts d'oxygène à travers le bouchon. (Nanocork)

Validé par l'AWRI

Comparé à trois autres modes de bouchage (deux bouchons liège, un bouchon synthétique et une capsule à vis) après 24 mois de conservation, le rapport de l'AWRI note que Nanocork permet de préserver la fraîcheur et l'intensité des notes fruitées du vin et un bonne longueur en bouche. Ces essais ont été réalisés sur un sémillon de la Clare Valley du millésime 2007. Les échantillons bouchés avec les bouchons liège et le bouchon synthétique ont présenté selon ce même rapport des notes plus miellées tandis que ceux fermés avec la capsule à vis présentaient de faibles notes de réduction.

(1) Trichloroanisole, molécule responsable du goût de bouchon.
(2) Institut australien de recherche sur le vin.

Source Réussir Vigne Juin 2010

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier