Une politique qualité payante dans les coopératives

Réussir Vigne Décembre 2012

Une politique qualité payante dans les coopératives
Equipement de thermovinification aux caves de Rauzan. © Anaka

Les investissements menés par les coopératives pour améliorer la qualité des vins portent leurs fruits, estime Boris Calmette, président des Vignerons coopérateurs de France. “ La baisse des volumes devrait conduire à une hausse des prix globale d’environ 10 %. ”. “ Les coopératives ont investi aussi bien dans le matériel avec des outils de thermovinification par exemple, que dans l’immatériel, avec des techniciens à la vigne et à la cave. La vendange est par exemple de plus en plus précise pour récolter au meilleur moment de maturité. Cela se traduit par un allongement de la durée des vendanges qui, de 18 à 25 jours il y a peu, s’étalent maintenant parfois sur 6 ou 8 semaines. C’est désormais bien entré dans les mœurs. ”

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier