Une vendange 2017 encore plus basse que prévu

Sophie Caron

Une vendange 2017 encore plus basse que prévu

35,6 millions d’hectolitres. C’est le chiffre de la production de vin pour le millésime 2017, annoncé par les services des douanes, soit une baisse de 22% par rapport à 2016. Un chiffre en baisse de 1,2 Mhl par rapport aux dernières prévisions du ministère de l’Agriculture de novembre dernier.

37,2 Mhl en août ; 36,8 Mhl en novembre ; 35,6 Mhl aujourd’hui … Au fur et à mesure que les mois passent les chiffres de prévisions de la vendange 2017 en France s’affinent et ne cessent de diminuer. A l'occasion du conseil spécialisé de FranceAgriMer du 20 décembre 2017, la douane a en effet communiqué sa propre estimation de la production de vin pour 2017, soit  35,6 millions d'hectolitres, environ 10 millions d'hectolitres de moins par rapport à 2016. Des chiffres tirés des télédéclarations de récolte des vignerons sur le site des douanes.

C’est principalement l'accentuation de la sécheresse dans les vignobles méditerranéens et du Beaujolais qui a pesé sur cette nouvelle baisse du volume des récoltes. Ce recul ne reflète toutefois pas les quantités de vins disponibles sur les marchés. Le niveau des stocks de vins détenus et les mécanismes de mises en réserve utilisés dans certaines régions (volume complémentaire individuel - VCI, réserve interprofessionnelle) doivent en effet être pris en compte et devraient permettre globalement de répondre à la demande en 2017.

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier