Vendanges 2009 : Une rentrée sous tension

Marion Ivaldi

Alors que les estimations de récolte risquent d'être revues à la baisse, la grogne monte dans le vignoble.

“ Il est probable que les prévisions de récolte seront revues à la baisse. Rien qu'en Languedoc-Roussillon, nous allons vendanger moins qu'en 2008, année où la vendange était faible à 13,1 millions d'hectolitres ”, indique Jérôme Despey, président du comité vin de France Agri Mer. Les estimations qui prévoyaient une vendange à 48 millions d'hectolitres, devraient ainsi être revues à la baisse.

La prévision de vendange est de 48 millions d'hectolitres. (J.-C. Gutner)

La prévision de vendange est de 48 millions d'hectolitres. (J.-C. Gutner)

Des stocks stables

Reste que la colère monte dans le vignoble et une mobilisation en octobre n'est pas à exclure. Le ministre de l'Agriculture a promis des réponses sur le plan conjoncturel que les professionnels lui ont présenté le 29 juillet dernier et qui prévoit des mesures fiscales et sociales d'allégement des charges.
Par ailleurs, “ il est temps de tirer au clair le déroulement de la campagne 2008-2009 ”, estime Jérome Despey. La récolte 2008 était de 43 millions d'hectolitres et les stocks de fin de campagne sont restés stables à 33 millions d'hectolitres (hausse de 1,6 %). “ Pourquoi n'y a-t-il pas eu de baisse des stocks à la propriété quand on observe une consommation stable à 50 millions d'hectolitres, voire en légère augmentation ? Que sont devenus les 7 millions d'hectolitres ? ”, s'interroge Jérôme Despey. Ce constat pourrait indiquer que les stocks des metteurs en marché sont au plus bas, proche de zéro.

Source Réussir Vigne Octobre 2009

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier