[Vidéo] Avis d'expert : Le biocontrôle en plein développement

Propos recueillis par Anne Sophie LESAGE

[Vidéo] Avis d'expert : Le biocontrôle en plein développement

La 29ème édition du SIVAL d'Angers, s'est déroulée sous le signe du biocontrôle. Des produits d'origine naturelle qui ont pour vocation de remplacer les phytosanitaires sur les exploitations. Ces derniers sont amenés à se développer dans le cadre du prochain plan Ecophyto.

 

Concrètement qu'est-ce que le biocontrôle ? Que représente ce nouveau marché ? Éléments de réponses avec Émeline Defossez, chargée de développement protection des végétaux et systèmes de cultures chez Végépolys, pôle de compétitivité du végétal à Angers. 

Expliquez nous ce qu'est le biocontrôle ? 

Émeline Defossez : " Le biocontrôle est une stratégie qui se développe actuellement pour lutter contre les problématiques phytosanitaires des cultures qu'elles soient causées par des ravageurs ou des maladies et qui utilise des produits d'origine naturelle. Il favorise les interactions naturelles pour protéger la plante."

Comment sont classés ces produits ? 

E.D. : " Globalement, il existe 4 grandes catégories de produits, classés en fonction de leur origine : les macroorganismes (insectes et nématodes), les microorganismes (virus, bactéries et champignons), les extraits naturels (extraits de plantes, algues et minéraux) et les médiateurs chimiques (phéromones kaïromones)."

Passer à une stratégie de protection basée sur le biocontrôle : est-ce compliqué ?

E.D. : " Par rapport aux produits phytosanitaires conventionnels utilisés classiquement, passer du jour au lendemain à une stratégie de biocontrôle nécessite de repenser le raisonnement de la protection des cultures. C'est vrai que l'on ne substitue pas forcément un produit conventionnel à un produit de biocontrôle ; c'est l'ensemble de l'itinéraire technique qu'il faut raisonner pour arriver à de bons niveaux d'efficacité dans ces techniques." 

Comment se porte le marché du bioncontrôle ?

E.D. :" L'IBMA, l'association des industriels du biocontrôle, estime qu'actuellement ce secteur représente à peu près 5% du marché des produits phtytosanitaires. l'ambition est, d'ici 2020, que ces produits représentent 15% de ce marché."

Le contexte est il favorable à son développement ?

E.D. : "Il y a un cadre règlementaire et différents plans lancés au niveau national, comme par exemple le plan Ecophyto, qui vont dans le sens d'une réduction de l'utilisation des produits phytosanitaires conventionnels. Ce contexte règlementaire et sociétal concoure à l'essor prochain du biocontrôle. Nous avons vu hier au sein du Végépolys Symposium (conférence organisée au SIVAL, ndlr) que le biocontrôle peut être aussi un moyen d'obtenir de meilleures conditions de travail pour les producteurs, mais aussi de différencier ses produits et enfin de concourir à une meilleure efficience globale du système de production. Il est clair que demain, l'utilisation du biocontrôle va se développer."

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires