Vin : Les Côtes de Bordeaux gardent la cote

La nouvelle appellation Côtes de Bordeaux (qui remplace les AOC Premières Côtes de Blaye, Premières Côtes de Bordeaux, Côtes de Castillon et Côtes de Francs) résiste mieux à la crise que les Bordeaux, en général.

L'Union des Côtes de Bordeaux se réjouit notamment de la bonne performance de cette nouvelle appellation en grande distribution, où les ventes ont progressé de 6% (16 millions de bouteilles) contre une baisse de 2% des Bordeaux toutes appellations confondues.

En 2009, 46 millions de bouteilles de Côtes de Bordeaux AOC précédé ou non des noms de communes (Blaye, Cadillac, Castillon et Francs), ont été commercialisées. Ces ventes sont toutefois en baisse de 7%, concède l'Union, mais c'est moins que les 9% de baisse enregistrés par les vins de Bordeaux dans leur ensemble.

7 millions de bouteilles exportées

A l'exportation, 7 millions de bouteilles ont été commercialisées, en baisse de 9% alors que les Bordeaux accusent une baisse de 14%. Pour 2010, les Côtes de Bordeaux comptent poursuivre leurs efforts de développement en grande distribution et à l'étranger.

En 2004, les appellations Blaye, Cadillac, Castillon et Francs ont décidé de s'unir sous une même appellation pour gagner en lisibilité sur les marchés internationaux en s'appuyant sur le mot ‘Bordeaux'. L'AOC Côte de Bordeaux représente 14% de la production bordelaise.

Cette appellation, utilisable dès le millésime 2008 (commercialisé en 2009), est obligatoire pour le millésime 2009, dont les primeurs pourront être dégustés dans quelques semaines, commercialisé à partir de l'automne.

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier