Vin&Société prêche une consommation responsable

Sophie Caron

Vin&Société prêche une consommation responsable

L'association Vin & Société vient de lancer sa première campagne nationale d'information grand public sur les repères de consommation. Son objectif : donner un cadre clair à la notion de modération pour éviter les consommations excessives, nuisibles à l’image du vin.

2.3.4.0 "… Deux verres* maxi chaque jour pour les femmes, trois pour les hommes, quatre dans des conditions exceptionnelles et un jour d’abstinence au moins une fois par semaine, telles sont les recommandations des autorités de santé en termes de consommation de vin. Des recommandations trop peu connues puisque d’après un récent sondage, 9 personnes sur 10 ne connaissent pas ces repères.

L’association Vin&Société, portée par la filière viti-vinicole, qui promeut une consommation responsable, a décidé de diffuser elle-même ce message. « Connaître ces repères, savoir les appliquer, est le seul chemin que la filière viticole doit suivre »  explique Joël Forgeau, président de Vin et Société, qui pointe des dépenses publiques de prévention "insuffisantes". "Il faut être plus ambitieux et travailler tous ensemble", insiste-t-il

Exit les communications sur les bienfaits du vin, la filière affirme avoir fait le choix de l’information et de l’éducation pour concilier plaisir et responsabilité. Pour se faire, Vin&Société a décidé de lancer, ce week-end, une campagne d’information nationale grand public sur le thème « Le vin je l’aime, je le respecte ».

Des grains de raisins prêchent la raison

Une campagne déclinée en 4 visuels mettant en scène le vin blanc, rouge, rosé et les vins effervescents. Des grands de raisins, baptisés les « Vindomptables » y portent le message d'une consommation responsable au travers le slogan : « Aimer le vin, c’est aussi avoir un grain de raison ». Les repères " 2.3.4.0 " sont mis en avant et expliqués sur chaque affiche.

Ces publicités sont diffusés depuis dimanche dans la presse nationale et professionnelle, sur les sites internet de la presse régionale, sur les radios publiques et via les réseaux sociaux (#Vindomptables).

 

Dotée d'un budget de 600.000 euros, cette campagne représente près de la moitié du budget annuel de Vin&Société, qui a sollicité un financement européen à hauteur de 300.000 euros, soumis à l'approbation des ministères de l'Agriculture et de la Santé, a expliqué à l'AFP Audrey Bourolleau, déléguée générale de l'organisation.

Hasard du calendrier,  le lancement de cette campagne intervient juste après le vote au Parlement d'un assouplissement des règles encadrant la publicité pour l'alcool, avec l'appui du gouvernement et malgré l'opposition de la ministre de la Santé, Marisol Touraine.

 

*Verre de 10 centilitres de vin à 12 degrés d'alcool

 

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier