Vin : Top départ pour les vendanges septentrionales

En Champagne, Anjou, Alsace, Jura… les vendanges commencent, notamment pour les vins effervescents. Une récolte précoce qui s'annonce prometteuse.

En Champagne, les vendanges ont démarré dès le début de semaine, ce qui est inédit dans l'histoire du vignoble champenois, plus habitué à vendanger en septembre. En Anjou-Saumur, le ban s'est ouvert le 23 août pour les cépages Chardonnay, Pinot Noir et Sauvignon blanc, entrant en composition des vins effervescents (Crémant de Loire, Anjou mousseux et Saumur mousseux), avec trois semaines d'avance par rapport à l'an passé. Mais ce n'est qu'en fin de semaine que seront ramassés les premières grappes car le raisin n'est pas encore totalement mûr. Les bans pour les vendanges destinés aux vins tranquilles suivront dans les jours qui viennent. En Muscadet et Gros plant le ban s'est ouvert mercredi.

En Alsace, les vendanges démarrent également ce jeudi 25 août pour le crémant. Le ban des vendanges y est généralement fixé vers le 10 septembre mais l'Alsace a connu « un printemps exceptionnel avec des mois de mai, avril et juin dignes des plus beaux mois d'été », précise Olivier Sohler, le président du syndicat des producteurs de crémant. La récolte des vins tranquilles devrait pour sa part débuter vers le 12 septembre. Les vendanges ont commencé le 24 août dans le vignoble du Jura.

Partout, la récolte s'annonce prometteuse, favorisée par une météo chaude et ensoleillée, même si la chaleur et l'humidité du mois d'août font craindre des attaques de botrytis. « Il y a de la complexité et des fruits, mais également une très bonne acidité, ce qui laisse espérer un grand millésime » estime Vincent Laval, vigneron champenois.

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier