Vins de Bordeaux : La Chine pour la première fois sur le marché des primeurs

La Chine participe pour la première fois cette année au marché des primeurs des vins de Bordeaux, une campagne de dégustation qui s'ouvre lundi avec une affluence record de plus de 6.000 visiteurs annoncés, a-t-on appris auprès des principaux acteurs.

Ce rendez-vous annuel de la profession est déterminant car il permet de fixer les tarifs du millésime 2009 qui est qualifié d'exceptionnel par la filière. Outre la France, les principaux pays représentés sont les Etats-Unis, la Belgique, le Royaume-Uni, l'Allemagne et le Japon.

La Chine est, depuis l'année dernière, le premier client des vins de Bordeaux après l'Union Européenne. « C'est un des rares marchés qui n'a pas subi les effets de la crise », souligne Jean-Marc Guiraud, président de l'Union des grands crus. Pour cette cette première participation, la délégation chinoise « arrive en quatrième position en terme d'importance de sa délégation », déclare-t-il, estimant que « c'est une bonne surprise ».

Les Chinois « sont des acteurs importants à Bordeaux depuis quelques années mais cette fois ils vont acheter en primeur, c'est l'élément nouveau de cette édition et ça on n'en mesure pas encore les effets », explique François Lévêque, courtier à Bordeaux. « Ils sont très tentés par ce côté spéculatif des grandes marques », ajoute-t-il. « Ils ont bien compris qu'il valait mieux acheter en primeur et ils devraient monter en intérêt », pronostique aussi Max de Lestapis, courtier de Bordeaux.

Pour Château Beychevelle, grand cru classé qui exporte 80 à 85% de sa production et en écoule 95% sur le marché des primeurs, soit environ 19.000 caisses de 12 bouteilles, la Chine « est un marché qui compte beaucoup ». Mais « il faut savoir raison garder et ne pas mettre tous ses oeufs dans le même panier », a déclaré à l'AFP Philippe Blanc, directeur-gérant de Beychevelle.

Source AFP

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires