Vins de Bourgogne : Exportations en baisse mais maintien du marché français

B.BOUCHOT

Les ventes de vins de Bourgogne à l'exportation ont chuté de 30% au premier trimestre 2009 tandis que le marché français se maintient, a annoncé Pierre-Henry Gagey, président de la filière.

En 2008, les ventes de vins de Bourgogne, tous marchés confondus, sont en léger recul par rapport à 2007, une année « exceptionnelle »: 194 millions de bouteilles ont été vendues (-5,1%) avec un chiffre d'affaires « stable » d'environ 1,1 milliard d'euros, a précisé M. Gagey, président du Bureau interprofessionnel des Vins de Bourgogne (BIVB).

Les résultats ne sont pas bons à l'export, où les vins de Bourgogne réalisent un peu moins de la moitié de leur chiffre d'affaires, en raison d'une situation qui s'est nettement « dégradée » à la fin de l'année 2008, selon M. Gagey. Pour 2008, la baisse est de 15,5% en volume avec 94 millions de bouteilles exportées alors qu'en valeur, le repli est de 11,7% à 635 millions d'euros.

Mais pour le seul 4ème trimestre, la chute est de 26% (en volume). La tendance s'est accélérée au début 2009 avec une dégringolade de 30% (valeur et volume) au cours des trois premiers mois. Les Etats-Unis et la Grande-Bretagne, qui représentent 45% des exportations de Bourgogne, ont enregistré chacun des baisses de 25% (en volume) en 2008.

La crise économique ainsi que des taux de change défavorables expliquent ce recul

En 2008, les ventes de vins de Bourgogne se sont maintenues en France mais 2009 devrait « être plus difficile », selon Michel Baldassini, président-délégué du BIVB. Dans la grande distribution, premier réseau de vente pour les vins de Bourgogne (24%), les ventes sont stables en volume (-0,5%) mais augmentent (+4,1%) en valeur, avec un chiffre d'affaires de 205 millions d'euros. En revanche, c'est une « période difficile » dans la restauration, en raison de la crise, avec une baisse estimée du chiffre d'affaires de 10%.

Le Crémant de Bourgogne, un vin effervescent moins cher que le champagne, poursuit, lui, sa croissance. Il progresse de 6% en volume et de 15% en valeur en 2008.

Source d'après l'AFP

Publié par B.BOUCHOT

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier