Viticulteur bio : le parquet requiert une amende de 1.000 euros, dont la moitié avec sursis

AFP

Viticulteur bio : le parquet requiert une amende de 1.000 euros, dont la moitié avec sursis
Emmanuel Giboulot avait refusé de traiter les dix hectares qu'il exploite en Côte-de-Beaune

Une amende de 1.000 euros, assortie pour moitié du sursis, a été requise lundi à l'encontre du viticulteur bio jugé à Dijon pour avoir refusé de traiter ses ceps contre une maladie, la flavescence dorée.

Le tribunal correctionnel a mis sa décision en délibéré au 7 avril. Emmanuel Giboulot "a commis une infraction pénale. Il n'a pas respecté, par choix idéologique, l'arrêté préfectoral" qui imposait de traiter toutes les vignes de Côte-d'Or, a estimé le représentant du parquet, Jeanne Delatronchette.

Viticulteur féru depuis les années 1970 de biodynamie, qui considère tout domaine agricole comme un organisme vivant, diversifié et autonome, Emmanuel Giboulot avait refusé de traiter les dix hectares qu'il exploite en Côte-de-Beaune et Haute-Côte de Nuits. Même à la pyréthrine, un pesticide naturel.

Contrôlé en juillet par la Direction régionale de l'agriculture, il a été convoqué devant la justice et encourt six mois d'emprisonnement et 30.000 euros d'amende.  "Ce qui compte, c'est qu'il y ait une condamnation", a commenté lundi Jean-Roch Gaillet, directeur régional de l'alimentation, de l'agriculture et de la forêt de Bourgogne, soulignant que M. Giboulot est le seul producteur de Saône-et-Loire et de Côte d'Or, y compris dans la filière bio, à ne pas avoir traité ses vignes.

 

Publié par AFP

Commentaires 36

bisounours

@gigi45@manoir
Fièvre catarrhale :
vaccination obligatoire !
Je travaille sans antibiotiques ,sans vaccins. J'ai donc refusé . Lettre de menaces ,transhumance interdite ,etc..
Pourtant je n'ai pris de risques pour personne ,sauf pour mes propres animaux et j'en aurais assumé les conséquences.
-Cout de l'opération faramineux !
-conséquences de l'injection du vaccin: de nombreux avortements ,explosion des infertilités..
Sur mon élevage ,j'ai eu des veaux normalement ,et si j'avais eu des problèmes sur quelques bêtes,je les aurais éliminés pour ne garder que les résistantes.
Tous le monde n'est pas prêt à faire ce choix,et qu'ils vaccinent ne me dérange pas.
-Que l'on m'impose la vaccination ? Ça NON!
-Vous dites :Le pouvoir impose la solution la meilleure ,dans l’intérêt collectif et nous devons obéir .Certes..
Parfois ,l’intérêt de tous à des arrières gouts d'énormes intérêts particuliers !(fièvre catarrhale,H1N1..)

Pagel

Il est vrai que ce forum tourne en rond. Je suis viticulteur moi aussi depuis belle lurette et je sais ce que sont la prophylaxie et les méthodes alternatives, lorsque celles ci sont connues,efficaces et vulgarisées. C'est simple, celles ci coûtent bien moins cher que les produits de protection des plantes qu'il soit bio ou synthétiques. Malheureusement je le rappelle la flavescence dorée est un fléau qui doit être visé collectivement. Nous avons tous quelque part, nous vignerons, au plus profond de notre histoire, par les témoignages de nos grand- parents qui le tenaient eux mêmes de leurs parents, les catastrophes que furent l'oïdium, le mildiou et le Phyloxéra qui, ce dernier, ravagea les vignobles français quasiment jusqu'au dernier cep. C'est vrai, je suis encore certainement assez jeune pour prendre des leçons d'écologie et mon expérience n'est peut-être pas suffisante. Par contre j'ai beaucoup de mal à supporter les remarques de certaines personnes qui gobent, sans réfléchir, tout ce que les médias et chroniqueurs zélés leurs servent pour argent comptant de "source sûre". les mêmes qui offusqués se plaindront du manque d'hygiène de certains parents d'élèves qui emmènent leurs enfants enrhumés à l'école ou pire des petits pouilleux qui transmettent leurs parasites à leurs chère têtes blondes. Vous avez dit lutte collective?

MANOIR 884

GIGI 45 Merci, nous sommes au moins deux réalistes contre un reveur.

fairytales

100% ok avec narthex
pour citer pierre Desproges
Si on ne parlait que de ce qu'on a vu, est-ce que les curés parleraient de Dieu ? Est-ce que le pape parlerait du stérilet de ma belle-sœur ? Est-ce que Giscard parlerait des pauvres ? Est-ce que les communistes parleraient de liberté ? Est-ce que je parlerais des communistes ? est ce que Gigi parlerai de l'allemagne?

@gigi45

oui tu as raison il faut un reglement a ce titre je suis tout comme toi pour quon harcele les paysans avec les 50mg/l de nitrate dans l'eau le reglement , d'ailleurs il faudrait que le gouvernement prenne de vrai mesure a l'encontre de ces paysans qui foulent au pieds la reglementation et font courrir de grave danger sanitaire à la population

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier