Des centaines de manifestants réclament la fermeture des abattoirs

Des centaines de manifestants réclament la fermeture des abattoirs

Des centaines de défenseurs des animaux et de militants végans ont défilé samedi dans les rues de Paris, formant une nuée rouge pour réclamer, à l'appel de l'association anti-viande L214, la fermeture de tous les abattoirs.

Les manifestants - au nombre de 3.500 selon les organisateurs, 2.500 selon la police -, portant des T-shirts rouges et brandissant des drapeaux de la même "couleur viande" et des pancartes avec des photos d'animaux enfermés ou dépecés, sont partis de la place de la République scandant, au rythme de tambours, "stop au cauchemar, fermons les abattoirs" derrière une large banderole portée en tête de cortège. "C'est une manifestation revendicative pour attirer l'attention sur le sort réservé aux plus de trois millions d'animaux tués par jour dans les abattoirs en France et les dizaines de millions de poissons qu'on met à mort", a déclaré à l'AFP, Brigitte Gothière, une des fondatrices de l'association L214. L'examen de la loi agriculture et alimentation fin mai a été une "grosse déception", selon elle.
   

Les politiques "n'ont pas avancé d'un pouce en disant qu'ils font confiance aux filières. Les filières ce sont les filières d'élevage intensif qui les mènent et qui ont tout intérêt à faire consommer un maximum et à continuer à entasser les animaux", a-t-elle ajouté. La styliste et créatrice de parfums Lolita Lempicka, membre de l'association, a défilé aux côtés des manifestants pour cette septième marche depuis 2012. 
   

Des actions similaires ont été ou seront organisées cette année dans 35 villes de 16 pays dans le monde, selon l'association opposée à la consommation de tous les types de chair animale. L'association L214, fondée en 2008, met régulièrement en ligne des images choc tournées en cachette dans des élevages ou abattoirs, et organise des campagnes contre l'exploitation animale. Le nom de cette organisation fait référence à l'article L214 du code rural qui stipule que "tout animal étant un être sensible doit être placé par son propriétaire dans des conditions compatibles avec les impératifs biologiques de son espèce".

Source AFP

Sur le même sujet

Commentaires 6

gr

Ah, j'oubliais, les Français ont tous des chiens ou des chats...auxquels il faudra apprendre à se contenter de légumes, ou à brouter de l'herbe...après tout ce serait une solution pour utiliser l'herbe, puisque, sans revenus, les éleveurs et leurs ruminants devront disparaitre... a moins que les citadins prennent chez eux quelques moutons, vaches...ou taureaux...! mais bien sûr, ne pas autoriser les moutons chez les musulmans!

GR

suite....
En plus ça permet d'entretenir les paysages ouverts, évite les incendies... etc, etc. Il ne faut pas oublier que plus de la moitié des terres sont en prairie et une partie ne sera jamais rentable et productive sans cela. On ne pourra jamais y cultiver du soja pour les protéines dont ils ont besoin, car pour cela il faut de l'eau, alors que les prairies naturelles ou les luzernes peuvent toujours faire au moins une ou plusieurs coupes sans irrigation

GR26

La dictature est déjà là. Il leur manque un peu de plomb dans la cervelle , comme on dit... ils comprendraient que le monde ne peut pas vivre sans les carnivores, et les humains ne pourront jamais se passer de l'élevage, c'est ce qui permet de valoriser beaucoup de terres, et de fournir du fumier pour le bio et aussi les non bios, de faire des rotations pour éviter le salissement par des adventices, des vivaces... sinon très envahissantes, et surtout en bio qu'on voudrait nous obliger à faire.

https://www.abcbourse.com/marches/les-bouchers-charcutiers-demandent-protection-de-la-police-contre-les-vegans_439882_PX1p.aspx

DIGUE3942

tien ,la photo ne montre pas les figures, les tristes figures qui ne révèlent qu'un manque de protéines animales dans leur nourriture...pauvres gens !

viande

Beaucoup de personnes n'ont pas connus la campagne de leurs grands parent sou il faut tuer pour ce nourrir ( les lions et autres carnivores en font autant et sans étourdissement alors faut il les obliger au végétarien dans des zoos), Oui remettre en cause l'industrialisation de l'élevage pour le bienêtre animal, notre santé et le plaisir de manger de bons produits mais la mort reste la mort. Les gens de la mode devraient aussi se remettre en question coté bien être humain avec l'emploi des mannequins ( il y a be

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires