anonymous

Déserts médicaux : les efforts du gouvernement pour améliorer l’accès aux soins

A.M.

Déserts médicaux : les efforts du gouvernement pour améliorer l’accès aux soins

Pour améliorer l’accès aux soins dans les « déserts médicaux », la ministre de la Santé Agnès Buzyn promet d’assouplir le dispositif de cumul emploi-retraites et de soutenir l’installation de médecins généralistes en zones rurales.

En déplacement dans la Manche le 3 mai, la ministre de la Santé est allée à la rencontre des acteurs locaux, professionnels, élus et représentants des patients. Elle a mis en lumière les efforts du gouvernement pour améliorer l’accès aux soins en zones désertées et a promis davantage d’aides pour l’installation des médecins. 

Le cumul emploi-retraite des médecins sera ainsi favorisé grâce à une exonération allant jusqu’à 80 000 euros, contre 40 000 actuellement. Cette mesure doit permettre d’ « inciter les médecins à poursuivre leur activité sur les territoires les plus en difficulté », indique la ministre dans un dossier de presse. 

Pour favoriser la venue de jeunes médecins, une indemnité de 300 euros mensuels est proposée aux maîtres de stages installés en zone sous-dense, ainsi qu’une indemnité de 200 euros mensuels pour les internes. 

Afin de libérer du « temps médical utile » permettant la prise en charge de nouveaux patients, le gouvernement mise également sur la création de la fonction d’assistant médical et sur l’arrivée de 300 infirmiers en « pratique avancée » pouvant suivre des patients « atteints de maladies chroniques stabilisées ». 

La ministre a également rappelé que le recrutement de 400 médecins généralistes salariés était en cours depuis le début de l’année. Ceux-ci pourront exercer dans des centres de santé, des associations, des collectivités territoriales ou en partage entre la ville et l’hôpital. 

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires