ETA Macé : gagner sur tapis vert

T.Guillemot

ETA Macé : gagner sur tapis vert
Pierre et Charles Macé ont fait de la récolte de l'herbe une spécialité maison avec la qualité pour ligne de conduite. DR - © TG

L'ETA Macé, de Fontaine-le-Pin (14), vient d'investir dans un andaineur à tapis Roc RT 870.« Respect de la matière, augmentation de la MS, propreté des récoltes et très faible impact sur la repousse», mettent en avant Pierre et Charles.

Mercredi dernier, à Fontaine-le-Pin dans la plaine de Caen (14), il ne faisait pas un temps à mettre un andaineur dehors. Alors, c'est sous le hangar de leur ETA (Entreprise de Travaux Agricoles) que Pierre et Charles Macé ont fait tourner le pick-up et les tapis de leur dernière acquisition : un andaineur Roc RT 870.
Améliorer la qualité des fourrages
Les frères Macé ont repris, il y a 8 ans, une entreprise historiquement liée au lin et à la betterave. Mais au gré de certains équipements qu'ils ont décidé de ne pas renouveler, ils se sont orientés vers le ramassage de cailloux et ont développé la récolte des fourrages.  « Tout d'abord en achetant un combiné de fauche de 9 mètres avec tapis groupeur, se souvient Charles. « Ensuite, s'est posée la question de l'amélioration de la qualité des fourrages après fauche à plat, enchaine Pierre. Il nous fallait trouver une machine capable de ramasser tout ce qui est ray-grass et fourrages dérobés sans ramener ni terre ni cailloux ». 
Haro le conventionnel avec ses rotors qui raclent par terre, les frères Macé ont opté pour le tapis. « Son gros avantage, c'est de pouvoir ramasser le fourrage au sol dans des situations un peu compliquées. Son pick up assure un bon suivi de terrain avec des roues jauges et des patins. Le tapis respecte les feuilles...»
L'outil travaille sur une largeur de 7,70 mètres pour un débit de chantier qui peut atteindre jusqu'à 4 ha/heure selon le parcellaire. « L'idée de base était de retourner l'andain que l'on faisait avec notre faucheuse puis on s'est dit : autant aller au bout de l'innovation. Avec ce système, on ne retrourne pas l'andain fait lors de la fauche mais on fabrique un andain à partir d'une fauche à plat. Andain que l'on peut calibrer en fonction du volume de fourrage pour gagner en débit de chantier », expliquent les frères Macé.
A la base pour les usines de déshydratation
« Le concept des andaineurs à tapis a été développé à la base pour les usines de déshydratation, rebondit Simon Houdayer (Roc France). Son intérêt est de travailler sans effeuiller tout ce qui est légumineuse et sans monter de corps étrangers. Pour un agriculteur ou une ETA, cela signifie gagner de la protéine dans l'ensilage, pourvoir rester sur un pick-up de 3 mètres au niveau de l'ensileuse, passer plus de surface dans la journée, faucher à plat et donc gagner de la MS (Matière Sèche) et mieux respecter le fourrage».
L'outil s'adapte à tout type de fourrages. Outre l'herbe, il est aussi à l'aise en retournement de paille, méteil, fane de maïs et sous-produits divers. « La physionomie du pick-up à 6 rangées de dents fait qu'il peut tourner très lentement dans l'optique de préserver le fourrage. Ensuite, avec un tapis doté d'un dégagement d'un mètre, on peut passer des volumes énormes avec déchargement latéral (droite/gauche, 2/3-1/3) ou central. On peut l'utiliser également en préfiguration préfanage par exemple pour le foin de luzerne ».
Sorti en 2005, le Roc RT commence à se démocratiser. Il s'inscrit parfaitement dans un parcours « herbe » de plus en plus technique avec une fréquence de fauche qui croit. « En conditions normales, 2 à 3 jours après la fauche, la plante commence à repousser. L'utilisation d'un giro-andaineus peut entrainer une altération de cette jeune repousse et provoquer un retard pour la récolte suivante contrairement à notre système à tapis », plaide encore le constructeur italien. Vivement que cesse la pluie pour vérifier tout cela au champ.

Source l'Agriculteur Normand

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires