FNSEA : et le nouveau Président est …

Anne Sophie LESAGE

Seule candidate à la succession de Xavier Beulin, c’est sans surprise Christiane Lambert qui a été élue, par le conseil d’administration, Présidente de la FNSEA.

Les membres du bureau

Présidente : Christiane Lambert (49)

Secrétaire Général : Jérôme Despey (34)

1er Vice-Président : Henri Brichart (02)

2ème Vice-Président : Henri Biès-Péré (64)

Secrétaires Généraux : Daniel Prieur (25) Eric Thirouin (28) Patrick Bénézit (15) 

Trésorier : Philippe Pinta (02)

Vice-Présidents : Thierry Coué (56) Etienne Gangneron (18) Joël Limousin (85) Luc Smessaert (60) Jérôme Volle (07)

Membres : Dominique Fayel (12) Hervé Lapie (51) Arnaud Rousseau (77) Jérémy Decerle (71) Jacqueline Cottier (49) Guy Jacob (27) Robert Verger (69) Eric Laine (51) Arnold Puech D'Allissac (76) Daniel Peyraube (40) Marie-Thérèse Bonneau (85) Bruno Loillier (51) Pascal Cormery (37)

Réuni ce jeudi 13 avril, le conseil d’administration de la FNSEA avait rendez-vous pour élire son bureau et son président. Et c’est sans surprise, l’ancienne première vice-présidente de la FNSEA, Christiane Lambert, qui a pris la tête du premier syndicat agricole français. L’éleveuse de porcs du Maine-et-Loire, assurait déjà l’intérim depuis le décès soudain de Xavier Beulin, en février. En plus de 70 ans d’existence et 10 présidents, la FNSEA aura pour la première fois une femme pour Présidente. Le mandat du président de la FNSEA est d’une durée de 3 ans.

"Nous avons une pensée pour Xavier Beulin", a déclaré la nouvelle présidente lors d'une conférence presse, en évoquant "ce que nous avions engagé avec lui et que nous allons poursuivre", c'est-à-dire "redonner des perspectives à l'agriculture" et "sortir d'une approche manichéenne alors que l'agriculture est souvent trop traitée sous l'angle d'un courant de société et pas comme un grand secteur économique". Mme Lambert a aussi affirmé vouloir "sortir du dogme du prix bas pour que les producteurs s'approprient une juste part de la valeur" de leurs produits, et veillera à ce que soient mis en oeuvre ses objectifs de baisse des charges et de simplification des normes lors du prochain quinquennat. "Nous avons de grands chantiers devant nous", a résumé Mme Lambert, comme les négociations de la prochaine PAC (qui s'appliquera à partir de 2020) et les élections aux chambres d'agriculture. Mme Lambert était la seule candidate à la succession de Xavier Beulin à la tête de ce syndicat incontournable, qui préside 84 des 89 chambres d'agriculture françaises.  

La FNSEA, réunie en congrès fin mars à Brest avait élu un nouveau conseil d'administration de 69 membres venant pour les deux tiers des territoires, et pour un tiers des représentants des filières de production (céréaliers, éleveurs...). Outre l'élection de Mme Lambert, le conseil d'administration a élu les membres du nouveau bureau: Jérôme Despey, viticulteur dans l'Hérault, devient secrétaire général, Henri Brichart, producteur de lait et céréales dans l'Aisne, premier vice-président, et Henri Biès-Péré, exploitant agricole dans les Pyrénées-Altantiques, deuxième vice-président. "Nous avons construit une équipe qui associe un maximum de régions et de productions au sein du bureau", a assuré la nouvelle présidente évoquant le "climat serein" de ces élections. Le syndicat patronal domine largement le paysage syndical agricole français. Lors des dernières élections professionnelles aux chambres d'agriculture en 2013, il a obtenu 53,4% des voix, contre 20,5% à la Coordination rurale (droite), 18,5% à la Confédération paysanne (gauche), et 1,5% au petit Modef (ex-communiste).

Source Avec AFP

Sur le même sujet

Commentaires 4

Adada

Matière a bouffer qu achète en masse le consommateur avide de prix toujours plus bas , ils ont l agriculture qu ils meritent, en attendant cette soit disant matière à bouffer , ils seraient heureux de l avoir dans la corne de l Afrique , et pour etre en bio on est tous content d être passé à travers la fessee médiatique qu on aurait dû prendre apres une recolte nord Loire minable qu n équivaut même pas à des rdt 1930 ouf la presse est de gauche

duracuire

la tête change mais uniquement que cela , la politique de ce syndic

Utopie

Pfff.... bonnet blanc et blanc bonnet... elle dit qu'elle veut "redonner des perspectives à l'agriculture" eh bien qu'elle donne l'ordre aux banquiers de donner de l'air à ceux qui peinent, et des prêts à ceux qui ont des projets ! c'est tout bloqué ! nous sommes en zone intermédiaire et c'est pas la FNSEA qui bouge pour nous défendre... (une agricultrice)

BANANE381

l'agriculture industrielle a de beaux jours devant elle, rien de neuf hormis le personnage qui change, de la "matière à bouffer" pour les consommateurs et une belle plus vallue pour le secteur industriel de l'agroalimentaire, l'intégrité humaine fou le camp

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier