FNSEA - Halte au matraquage !

Delphine BISSON

FNSEA - Halte au matraquage !
20181019_lettre_ouverte_fdsea85_JA85.jpg - ©

Réunie en bureau mercredi 5 novembre, la FNSEA a validé le principe d'appeler à manifester, aux côtés des Jeunes agriculteurs, durant la semaine du 10 décembre sans pour autant s’associer au mouvement des gilets jaunes.

Sous le mot d'ordre général «halte au matraquage», la FNSEA sera aux côtés des Jeunes agriculteurs, la semaine prochaine pour une manifestation qui reposera sur différentes revendications.  « Malgré tant d’efforts, de volonté de bien faire, de communication, de mise en place de démarche qualité, d’organisations collectives, d’adaptation, d’évolution permanente, nous sommes honnis, bafoués sur la place publique et contraints à l’échec face à une transition imposée à marche forcée. Halte au matraquage par dénonciation, mépris et intention de nuire. », réagit le syndicat pour qui les cartes successives de Générations futures et de la «start up d’état» sur l’utilisation du glyphosate , de Greenpeace sur « les fermes usines », sont les cartes de trop.
"Les agriculteurs se sentent stigmatisés, déconsidérés et désignés à la vindicte de l’opinion publique. Et que dire des appels à la violence contre les personnes, émanant de mouvement comme « Boucherie abolition ». Nous en appelons à la responsabilité des pouvoirs publics pour faire cesser ces sites accusateurs".

…toujours plus de charges et de taxes…

La liste des revendications s’allonge aussi face des hausses de taxes. "Augmentation de la Redevance pour Pollutions Diffuses, séparation conseil/vente qui privilégie le dogme à l’analyse d’impact économique et agronomique et la concertation, Interdiction de tout Rabais, Remises, Ristournes, Impasses techniques... la liste des charges et contraintes nouvelles s’étoffe de jour en jour. Même si les nouveaux dispositif fiscaux et sociaux sont salués, nous ne comprenons ni admettons les charges nouvelles liées à la transition écologique."

…matraquage de notre revenu par une politique insupportable des prix bas…

Pour la FNSEA, depuis trop longtemps les produits ont été achetés à vils prix par une distribution hégémonique et maltraitante. La destruction de valeur, tout au long de la filière ne peut plus durer. "Nos produits ont un prix et ce prix doit enfin se construire en marche avant. Les débats des Etats Généraux ont abouti à une loi et à des ordonnances. Celles-ci doivent entrer en vigueur dès le premier janvier. Les agriculteurs méritent aussi un revenu décent. L’agriculture est une activité en progrès permanent. Les agriculteurs ne rejettent pas la transition écologique par principe. Mais la transition est impossible sans prix rémunérateurs, sans considération, sans confiance, sans espoir ni projet, et avec des frontières toujours plus ouvertes à des importations distorsives. La transition ne se fera pas sans nous."

Source Agri85

Publié par Delphine BISSON

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier