Le site sera indisponible aujourd'hui lundi 17 décembre à partir de 14 heures, en raison d'une mise à jour informatique. Merci de votre compréhension.

Foncier : Wauquiez dément être prêt à expérimenter une mesure contestée par les agriculteurs

Foncier : Wauquiez dément être prêt à expérimenter une mesure contestée par les agriculteurs

La région Auvergne-Rhône-Alpes a démenti mercredi être prête à expérimenter une disposition envisagée par le gouvernement qui suscite l'ire des agriculteurs.

Selon le syndicat majoritaire de la profession, la FNSEA, le gouvernement envisage d'expérimenter la suppression des commissions chargées d'examiner les demandes d'agriculteurs souhaitant exploiter de nouvelles surfaces alors que leur exploitation dépasse déjà la taille moyenne de celles de son département. La région "dément toute candidature à cette expérimentation. Cette question n'a d'ailleurs jamais été soulevée", a-t-on indiqué dans l'entourage du président du conseil régional Laurent Wauquiez (LR). La FNSEA s'est déclarée mardi totalement hostile à cette disposition qui doit figurer dans la prochaine loi sur le "droit à l'erreur".  "Ce serait catastrophique pour l'installation des jeunes agriculteurs" et déclencherait une "flambée" des prix du foncier, avait indiqué sa présidente Christiane Lambert. Le syndicat avait alors affirmé que le président de la région Rhône-Alpes-Auvergne Laurent Wauquiez s'était "porté candidat" pour expérimenter cette suppression.

Le projet de loi "pour un Etat au service d'une société de confiance", surnommé loi sur "le droit à l'erreur", sera débattu à l'Assemblée du 23 au 26 janvier. Il prévoit trois dispositions concernant l'agriculture. C'est celle portant sur la suppression à titre expérimental dans certains départements des commissions contrôlant l'accès aux terres agricoles qui fait débat.

  

 

Source afp

Commentaires 4

PAILLE8566

Je pense qu'il y a des "disfonctionnements" des SAFER. Je n'ai pas compris pourquoi la SAFER a fait prémonition au profit d'un agrandissement alors que je suis JA (sans DJA). Je me suis installée en production ovine le 1er juillet 2015 sans terrain seulement ma bergerie sur 1ha. Le 10 septembre 2015 j'ai ete adjudicataire de 43ha sur vente publique au tribunal. La personne face à moi ayant perdu va porter sa candidature à la SAFER qui fait préemption au profit de cette personne qui exploite en gaec de 2 associés 134ha pour 80 bovins allaitantes et 20 laitieres. Je n'ai même pas été contactée par la SAFER pour connaître ma situation. Les commissaires du gouvernement ont signé favorablement pour la préemption mais ont ensuite refusé la rétrocession au profit des associés du gaec et du pere retraité. J'ai mis en place une procédure judiciaire pour faire annuler la préemption. Depuis c'est en cours de procédure et je n'ai toujours pas de terrain pour nourrir mes brebis. Je dois tout acheter c'est extrêmement difficile.

moitoi

De toute façon il faut un contrôle,la safer ce n'est pas parfait, mais cela fonctionne quand les agris présents aux commissions sont clair dans leurs tête,et d'accord sur l,objectif.
Que ce soit sur le contrôle du prix, ou la priorité au donner a un jeune. les choses changent c'est juste question d'entente entre les membres de la commission.Ne pas laisser rentrer au sein de cet organisme des brebis galeuses est indispensable.

CRASH38

Les SAFER, sociétés anonymes sont des ilots de corruption (XXX où un notaire faisait partie du conseil d’administration et conseillait les vendeurs etc.) . Quel agriculteur va investir dans du foncier même le moins cher d'Europe ? Mais on rigole ? sauf à récupérer à son départ, ou non, la plus-value qu'il aura réalisé race à la SAFER. Combien les commissaire du gouvernement en ont vu et grâce à la carotte de général ont fermé leur g------- mais sans oublier les meilleures.

CEDRE6946

moi je dis qu'il a raison!!!!!!!!! les terres dispo.sont souvent attribuées par la commission à ceux qui sont syndiqués et je parle par expérience : installé depuis 25 ans je n'ai jamais pu m'agrandir (je fait 80 ha) à chaque fois que je voulais des terres qui me touchaient je me suis fait passer devant par des gars syndiqués quel qu'il soit (FNSEA, CR....) pour cela les syndicats s'entendent bien. On est dans le 86/37.

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier