anonymous

Glyphosate: Christiane Lambert salue le "pragmatisme" de Macron

Glyphosate: Christiane Lambert salue le "pragmatisme" de Macron
La FNSEA était reçue à l'Elysée ce lundi, par Emmanuel Macron et Didier Guillaume.

La présidente de la FNSEA, Christiane Lambert, a salué lundi le "pragmatisme" d'Emmanuel Macron à propos de la question de l'interdiction du glyphosate, herbicide controversé, après un entretien avec le chef de l'Etat à l'Elysée.

Lors d'un débat-citoyen organisé le 24 janvier dernier dans la Drôme, Emmanuel Macron avait déclaré que la France ne parviendrait pas à se passer "à 100%" du glyphosate dans les trois ans comme il s'y est engagé. "Sur la question du glyphosate, nous avons salué le pragmatisme du président de la République qui a dit à plusieurs reprises que sans solution, il y aurait des dérogations, pour un pourcentage de situations", s'est félicitée Mme Lambert lors d'un point presse organisé au pied du perron de l'Elysée, estimant que "ce retour au pragmatisme était indispensable".

"10, 20, 30 (% de situations concernées par des dérogations), la question n'est pas tranchée, il faut travailler et au fur à mesure, on pointera les impasses et il faudra à ce moment là trouver des adaptations", a ajouté la présidente de la FNSEA, syndicat qui, allié aux Jeunes agriculteurs est sorti renforcé des dernières élections de chambres d'agriculture.  

Dégagisme

"Nous sommes un interlocuteur dont il (Emmanuel Macron) tiendra compte d'avantage aujourd'hui", a estimé Mme Lambert, dont la liste commune avec les Jeunes Agriculteurs a obtenu environ 55,8% des suffrages. "Il n'y a pas eu de dégagisme dans le domaine agricole, le président a salué cette capacité à être majoritaire, et à porter des messages courageux et à gagner les élections. Nous avions besoin d'entendre que les dossiers que nous portons pour accompagner les agriculteurs seront écoutés d'avantage", a ajouté Mme Lambert.

Emmanuel Macron recevait lundi, avec le ministre de l'Agriculture Didier Guillaume, l'ensemble des syndicats agricoles, dans le cadre du grand débat et avant le Salon de l'Agriculture qui démarre le 23 février. Au sujet de ce grand débat, Mme Lambert a annoncé une "contribution" de la FNSEA, qui sortira avant le salon et "pointera l'attente que nous avons pour une agriculture française encore plus reconnue et accompagnée par les politiques publiques tant françaises qu'européennes".

Source avec AFP

Sur le même sujet

Commentaires 16

badlnpn

S'il est vrai que je ne boirai pas une goutte de glypho et encore moins un verre de GNR, je
persiste à croire que la pollution atmosphérique est la plus mortelle et impactante pour tout
l' écosystème.

CANCER

vos commentaires sont d une bassaisse extraordinnaire age intelectuel du nourisson pauvre france !!!!!! faite vous soignez pauvre gens avant de mourir idiot !!!!

robin

@altitude 1000, tu n'as pas encore compris que même si il n'y a plus une goutte de glypho en France, tu en bouffera toujours autant !!!! Il faut arrêter d'être aussi naïf ...

viande

ça y est on peut continuer à produire pas sain et tant pis si le revenu reste moins que le RSA, l'agrofourniture a encore de beau jour devant elle.

coteau19

elle touche combien la lambert ????

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires