L’agriculture au féminin : ces jeunes agricultrices qui dépoussièrent le métier

Lise Monteillet

L’agriculture au féminin : ces jeunes agricultrices qui dépoussièrent le métier

Pleinchamp va régulièrement à la rencontre des femmes qui font l’agriculture. Voici les portraits de trois agricultrices pleines d’entrain et de projets, diffusés en 2016 et 2017.

Le pré-verger normand, entre tradition et modernité

Des vaches dans un verger, cela peut fonctionner. Au prix de quelques aménagements... Sur la commune de Montreuil-en-Auge, Estelle Giard   produit du lait et des pommes, avec ses parents, sur 125 hectares de prairies naturelles, dont 30 de prés-vergers.

Des petits fruits pour se diversifier : « un choix stratégique » selon Laure Figeureu-Bidaud

« Si je reviens, il faut que je puisse développer quelque chose d’autre, quelque chose de nouveau », s’est toujours dit Laure Figeureu-Bidaud. En 2015, quand elle a choisi de suivre les traces de ses parents, elle a diversifié son exploitation de grandes cultures en plantant 3 hectares de framboisiers. Pour mener à bien ce projet atypique en Normandie, elle a bénéficié d’une bourse Nuffield, ce qui lui a permis d’aller piocher des idées aux quatre coins du monde.

Léa, éleveuse : "si à 26 ans, je n'ai pas d'espoir, qui va en avoir ?"

Léa Laboisse s'est installée en 2011 dans l'Allier et élève un troupeau de 70 Charolaises, une race qui la passionne. Comme beaucoup d'autres éleveurs, elle subit de plein fouet les cours trop bas et s'inquiète pour l'avenir de l'élevage allaitant français.

Sur le même sujet

Commentaires 1

AGREGATS

Il est vraiment curieux que notre pays soit encore au moyen age pour discuter de la place de la femme dans notre société...Vraiment , j'ai l'impression que notre modernisme avance à reculons, comme si on n'avait pas autres choses à faire...A moins que parler des femmes procure une occupation comme une autre...

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier