anonymous

L' argent digital : vers la fin de la monnaie liquide ...

PARIS Le réseau CERFRANCE

L' argent digital : vers la fin de la monnaie liquide ...

Adieu billets, pièces, porte-monnaie, bas de laine, tirelire… Si vous ne saviez pas où déposer vos liquidités, les algorithmes vont le faire pour vous ! Nous dirigeons-nous vers une dématérialisation complète ? Un petit tour en Asie pourrait vous en convaincre.

Du règne de la carte bancaire…

En quelques années, les cartes bancaires se sont imposées comme le moyen de paiement privilégié des consommateurs français. Plus de 60 % des transactions s’effectuent aujourd’hui par carte. Le chèque représente moins de 8 % des règlements. Pourtant, ce moyen de paiement reste populaire en France alors que dans de nombreux pays, il concerne moins d’1 % des échanges monétaires. La carte bancaire gagne en praticité avec la généralisation du sans contact. On regrette cependant que la modicité du plafond (30 €) limite encore les possibilités de paiement. Pourtant, 2018 sera certainement l’année du boom pour le sans contact. En effet, le principal frein, la crainte de fraude, est en train d’être levé car les études montrent que ces fraudes ne représentent que 0,020 % des transactions. Par ailleurs, la possibilité de plus en plus généralisée d’utiliser la carte sans minimum, donc dès le premier euro, va directement concurrencer les paiements en espèces. En Suède, ils ne représentent pas plus de 10 % des règlements dans les commerces.. 

…au smartphone tout-puissant !

Pourtant, tout va tellement vite que l’on peut se demander si la carte bancaire elle-même ne sera pas cannibalisée par le smartphone. En Chine, les transactions via les applications monétaires des téléphones portables sont en train d’exploser. En 2017, elles ont atteint un montant vertigineux de 10 000 milliards d’euros. Une bagarre de titans est en train de se jouer entre Alibaba et Tencent pour contrôler ce marché qui comprend les paiements en ligne mais aussi tous les micro-achats quotidiens des 700 millions de Chinois qui ont le même niveau de vie que les Européens. Les banques occidentales observent prudemment cette révolution car l’ambition de ces nouveaux acteurs de la transaction financière ne va pas s’arrêter en Asie. 

Comment s’y préparer ? 

Quelles seront donc les conséquences de ces nouveaux modes de paiement pour les agriculteurs en vente directe, par exemple ? Bref, pour tous les professionnels recevant du liquide de la part de leurs clients ? Pour tous ceux qui ne sont pas équipés de terminaux adaptés aux transactions digitales, il est urgent de s’intéresser à la question, sous peine de perdre des ventes. Pour les réseaux bancaires, il conviendra de proposer des offres très efficaces aux clients commerçants sans espérer beaucoup facturer le service car la concurrence d’autres gestionnaires de monnaie digitale va être très intense. Les paiements liquides abolis, on peut légitimement penser que la fraude pourrait diminuer. Sur ce point, l’avis des spécialistes est très mitigé. Il y a déjà longtemps que les réseaux de délinquance financière se sont adaptés à ces nouvelles technologies de paiement.

Article Cerfrance : magasine Gérer pour Gagner n° 52/2018 - Jacques Mathé - Economiste

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier