La Confédération paysanne manifeste contre "l'enfumage" de la loi Alimentation

La Confédération paysanne manifeste contre "l'enfumage" de la loi Alimentation

Une trentaine de militants de la Confédération paysanne ont manifesté mercredi devant l'Assemblée nationale, allumant des fumigènes pour protester contre "l'enfumage" du gouvernement qui promet avec la loi EGA (acronyme des Etats généraux de l'alimentation) de mieux rémunérer les agriculteurs.

"Nous voulons tirer la sonnette d'alarme sur le fait que la loi est insatisfaisante", a déclaré le porte parole de la confédération Laurent Pinatel devant l'Assemblée, alors qu'a lieu depuis mardi dans l'hémicycle, l'examen du projet de loi Agriculture et Alimentation. "La loi a été amendée à la marge en commission mais elle se voit de nouveau vidée de son sens par des amendements gouvernementaux", et ne permettra pas de "redonner du revenu aux paysannes et aux paysans", a-t-il ajouté avant de donner la parole aux députés Dominique Potier (PS) et François Rufin (La France Insoumise, LFI).

Arbitrage public

Le syndicat a notamment expliqué qu'il désirait "un arbitrage public" qui dise bien que le prix d'achat doit majoritairement être construit à partir des prix de revient des producteurs. Parmi les propositions d'amendements portées par la Confédération paysanne, se trouve également la définition d'un prix abusivement bas sur la base d'un prix d'achat aux producteurs en-dessous de leur coût de revient, afin d'empêcher la vente à perte.  

Observatoire

Le syndicat veut également renforcer le rôle de l'observatoire de la formation des prix et des marges qui définira les coûts de production dans la filière agricole. La Confédération demande également la "ré-inscription dans la loi des objectifs d'au moins 50% de produits locaux et 20% de produits bio en restauration collective".

Source avec AFP

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires