La Normandie connectée à l'agriculture

Sandrine Bossière

La Normandie connectée à l'agriculture
- © CRAN

« Agir collectivement » tel est le thème de la nouvelle édition du Salon international de l'Agriculture (SIA) qui se tiendra Porte de Versailles à Paris du 24 février au 4 mars. Pour la Normandie, la notion collective est bien là puisque la Région avec ses cinq départements offre un espace de plus de 500 m2 où producteurs et éleveurs dévoileront la vitrine agricole normande aux visiteurs.

llll La Normandie s'offre à nouveau un bel espace au Salon international de l'Agriculture (SIA) à Paris. Pendant neuf jours, plutôt dix, elle va dévoiler la vitrine de son agriculture. Cela débute avec la veille à la gare Saint-Lazare, avec des dégustations des produits de la marque « Saveurs de Normandie », déclinaison alimentaire de la marque Normandie. Un grand chef, Stéphane Carbone, assurera les animations et dégustations des produits de la marque. En forme d'inauguration, « on coupera une baguette de pain, un paquet de biscuit ou on sabrera une bouteille de cidre », sourit Sébastien Windsor, président délégué agroalimentaire et proximité des Chambres d'agriculture de Normandie. Les animations se poursuivront sur l'espace normand du hall des régions du SIA, porte de Versailles du 24 février au 4 mars. Pendant ses neuf jours, la nouvelle identité visuelle s'affichera aux yeux du monde rappelant les grands principes de cette marque à savoir l'origine des produits, la qualité, le goût et le fait de soutenir l'emploi normand. Des valeurs essentielles aux yeux de Sébastien Windsor qui profite de « ce moment en or » pour communiquer, et donner envie aux visiteurs « d'être acteurs dans leurs actes d'achats en privilégiant des produits locaux ».
Un espace de 500 m2
Cette année encore, l'espace normand, visualisé par une seule et unique bannière regroupant les cinq départements, s'étalera sur 500 m2, offrant ainsi une véritable place de marchés avec bar à fromages, bar à coquillages et bar à cidres, des espaces de producteurs, une centaine au total sur les neuf jours, une invitation au voyage... Et cette année, l'innovation est au coeur des nouveautés avec un espace connecté dans l'objectif d'affirmer haut et fort que « l'agriculture de Normandie est bien ancrée dans le XXIe siècle. »
Des innovations connectées
Parmi les innovations, il y aura le Farm bot, le petit robot maraicher du futur, piloté à distance via un smartphone ou un ordinateur. Des vidéos mettront en lumière des démonstrations de l'utilisation de drones équipés de capteurs afin de suivre l'évolution de l'état végétatif des cultures. Avec la ferme expérimentale régionale normande de la Blanche Maison, ce sera la découverte du boitier tracker gps Kamott, les stations météos visiogreen ou encore le collier de détection des chaleurs des vaches Médria. Grace à un caque de réalité virtuelle, il sera également possible de s'immerger sur la ferme de la Blanche maison (Manche) ou du lycée agricole de Sées (Orne)
Entre Corses et Bretons
Nul doute que les visiteurs quitteront à regret la place du village, tantôt appelés par les Corses, tantôt par les Bretons. Mais rien de tel que des bannières à l'effigie de la région Normandie pour affirmer « Ici, on est chez nous ! », conclut Arnaud Didier, chef orchestre de cette nouvelle édition.
Certes, le Salon est aussi l'occasion de répondre aux incertitudes dans lesquelles évoluent les agriculteurs. Daniel Génissel, président de la CRAN (Chambre régionale d'agriculture de Normandie) pense à « Mercosur, le Ceta, la PAC mais aussi les EGA et son projet de loi un peu timide. Il y a une vraie attente de la part des agriculteurs pour avoir un modèle économique et pouvoir se défendre face au monde ». Avec ses collègues et les élus, il ne manquera pas de rappeler les attentes du monde agricole au ministre, Stéphane Travert, qui devrait passer du temps auprès des Normands.

Source l'Agriculteur Normand

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires