Loire-Atlantique - Trois innovations distinguées au Sival

Catherine Perrot

Loire-Atlantique - Trois innovations distinguées au Sival
20190110_P14_Captureweenat1.JPG - © weenat

Le Sival, salon dédié aux productions végétales spécialisées, s'ouvrira la semaine prochain à Angers. Mais le concours Sival Innovation a déjà délivré son palmarès. Cette année, parmi les 65 innovations candidates, 17 sont primées et 14 sont nominées. Trois sont de Loire-Atlantique.

Parmi les heureux primés de la promotion 2019, on trouve l’entreprise nantaise Weenat, spécialisée dans les capteurs connectés au service de l’agriculture. La solution récompensée par un Sival de bronze est destinée aux vignerons et vise à leur permettre d’anticiper un épisode de gel.
Basée sur deux capteurs (un pluviomètre et un capteur spécifique « gel ») et sur une application dédiée intégrant des prévisions météo, la Solution gel de Weenat permet d’avoir des prévisions météo expertisées et ultra-locales.  Le vigneron peut ainsi mettre en place ses moyens de lutte contre le gel en temps et heure précises.
Deux autres entreprises nantaises reçoivent une nomination pour le concours. La première est la nantaise (et internationale) Eurofins, distinguée pour DNA Multiscan, un outil qui permet un screening rapide, semi-quantitatif et à coût maîtrisé, des principaux pathogènes (champignons et bactéries) des cultures spécialisées.
L’autre nominée est Tourbières de France, de Saint-Mars du désert, pour son terreau destiné à la fabrication de mottes pressées pour la production de jeunes plants de salades et de choux. Sa formulation utilise la matière Tourb’activ®, d’origine locale, naturelle et renouvelable. Cette nouvelle matière végétale répond à une démarche éco-responsable, de plus en plus présente dans le domaine des productions végétales spécialisées.
Retrouvez plus d'information sur ces innovations et sur le Sival dans notre édition de Loire-Atlantique agricole du 11 janvier prochain.
 

Source Agri44

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier