Loire-Atlantique -Un lait plus juste pour des producteurs plus fiers

Catherine Perrot

Loire-Atlantique -Un lait plus juste pour des producteurs plus fiers
20180206_saintpere.jpg - ©

Le 6 février, le groupe Agromousquetaires et Intermarché ont annoncé le lancement officiel d’une nouvelle marque de lait, garantissant une rémunération des éleveurs à hauteur de 44cts par litre. Un projet co-construit avec l’organisation des producteurs.

Elodie, Valéry, Gaël, Vincent et Amélie ont accepté de faire figurer leur image sur les briques de lait « Les éleveurs vous disent merci » , nouvelle marque produite par la Laiterie Saint-Père, filiale laitière d’Intermarché.
Et ce n’est pas un alibi : ce lait est en effet celui qui rémunère le mieux les éleveurs du marché, avec 44 cts par litre qui reviennent au producteur. Pour l’instant toutefois, les producteurs laitiers concernés, en l’occurrence tous les membres de l’OP Saint-Père, n’en sont pas à vendre tout leur lait à ce prix-là ! Intermarché lance l’initiative en ce début février : l’enseigne a tablé sur une vente de 5 millions de briques de lait par an et s’est engagée sur 5 ans.
« On ne peut pas complètement déstabiliser tout un marché tout de suite », prévient Thierry Cotillard, président d’Intermarché, présent à  la conférence de presse  de présentation d’un produit auquel l’enseigne « croit à fond ». Les consommateurs semblent lui donner raison, car le samedi 3 février, jour du lancement commercial, et alors qu’aucune publicité n’avait encore été faite, 67 000 briques ont été écoulées !
Même si elle ne porte que sur un segment du marché du lait de consommation, l’initiative est exemplaire : elle met l’éleveur en avant –« le patron c’est lui »–, et joue la totale transparence des coûts. Intermarché a voulu à la fois une rémunération du producteur et un prix consommateur raisonnable, à 88 cts. Tous les autres coûts sont réduits au maximum et la laiterie « a fait des efforts pour que cela passe ».
Un différentiel de 7 €/consommateur/an
Selon une enquête récente, 75 % des consommateurs seraient prêts à  basculer vers un lait qui garantit une meilleure rémunération aux éleveurs. Dans le cas du lait de la laiterie Saint-Père, la différence de prix avec le lait «ordinaire » ne représente que 7 € par personne et par an !
Si la marque « Les éleveurs vous disent merci » fonctionne en lait, elle a vocation à s’étendre à d’autres produits, beurre et crème d’abord et peut-être le porc et la viande bovine. Et les éleveurs souhaitent bien sûr qu’elle soit déclinée, amplifiée, copiée, pour espérer vraiment changer le modèle des relations entre les producteurs et la grande distribution.
Plus d’information dans votre prochaine édition de Loire-Atlantique agricole, du 9 février prochain
 

Source Agri44

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires