PAC : une trentaine d'ONG demandent plus d'aides pour le bio

PAC : une trentaine d'ONG demandent plus d'aides pour le bio

Trente-quatre organisations, dont la Fédération nationale d'agriculture biologique, la Confédération paysanne, Greenpeace et le WWF, demandent au gouvernement d'augmenter la part des aides européennes destinées au bio, dans une "tribune" rendue publique dimanche.

Le ministre de l'Agriculture Stéphane Travert a annoncé jeudi sa décision de changer la répartition des aides agricoles de l'Europe, avec "un transfert à hauteur de 4,2% des montants des crédits du pilier I de la PAC (politique agricole commune) vers le pilier II". Le pilier I profite massivement aux céréaliers, le pilier II bénéficie notamment aux petites exploitations de zones défavorisées, à l'installation des jeunes agriculteurs et au développement du bio. Alors que l'agriculture bio "représente désormais 5,7 % de la surface agricole utile et 7,3 % des fermes françaises avec une forte progression ces deux dernières années, seules 2 % des aides agricoles européennes affectées à la France sont versées aux paysans bio, soit 160 millions d'euros sur 7,44 milliards", relèvent les signataires. "L'annonce faite jeudi (...) ne prévoit qu'un transfert minimum dont l'essentiel de l'enveloppe est de fait déjà consommé et sans aucun fléchage spécifique prévu pour financer le développement de l'agriculture biologique", affirment-ils, dénonçant "le quasi-arrêt des aides à l'agriculture biologique".  

Signal

Les organisations signataires demandent "instamment au ministre de l'Agriculture de s'engager à flécher 3% supplémentaires du budget du 1er pilier vers le second, spécifiquement sur le bio (conversion et maintien), et ce sans préjuger des montants supplémentaires nécessaires pour les autres mesures environnementales et territoriales". "Nous ne pouvons comprendre que, parallèlement au lancement d'états généraux de l'alimentation, le ministre de l'Agriculture envoie un tel signal. Ce serait un faux départ et une vraie faute politique", écrivent-elles. Selon les ONG, "il serait ahurissant que la dynamique de transition vers l'agriculture biologique soit bloquée par une irresponsabilité budgétaire et par un manque de courage politique". Parmi les signataires de la tribune figurent également les ONG Agir Pour l'Environnement, la Fondation pour la Nature et l'Homme (ex-Fondation Hulot), Attac, France Nature Environnement, le Réseau Action Climat, la Plate-forme pour le commerce équitable, l'Union Nationale de l'Apiculture Française, les Amis de la Terre, Max Havelaar France.

Source Avec AFP

Sur le même sujet

Commentaires 24

jean

le prix des produits Bio doit rémunérer correctement les Agriculteurs Bio.Que Signifie cette demande des ONG?Avoir de l'Argent pour Elles? Ne pas souhaiter que les Agriculteurs BIO vivent de la recette de leur Production.? Avant la réforme de la Pac donc avant 1993 ,Nous avions de meilleurs revenus en production Conventionnelle sans avoir d'aides,sans avoir tous ces controles et toutes ces Obligations réglementaires

Sam

Se genre de demande de la part des ONG est une insulte enver les agricultures alterative (TCS entre autre) comme si le bio etait la solution ideale pour l environnement l alimebtation humaine et la sante. Rappelons que le bio pollue plus que l agriculture de conservation. Ces ong devrais se renseigner avant de faire se genre d action !!

Robin

l'agriculture BIO et celle conventionnelle sont 2 systèmes différents, il n'y a aucune raison de prendre les primes des uns pour les donner aux autres. Doit 'on rappeler que les aides compensatoires ont été instaurés pour compenser les baisses de prix des céréales !!!!

Hubert

Faut-il augmenter les aides à l'agriculture Bio?
NON, il n'y a pas de raison que celle-ci ait plus d'aide à l'hectare que l'agriculture traditionnelle. C'est au consommateur de payer la différence vu que la qualité des produits de l'agriculture traditionnelle est reconnue excellente.
De plus il ne faut pas oublier de produire pour les populations qui meurent de faim en Afrique particulièrement. Ce n'est pas l'agriculture Bio qui les nourrira. Votre démarche est égoïste.

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires