Un millier d'agriculteurs reçus à l'Elysée la semaine prochaine

Un millier d'agriculteurs reçus à l'Elysée la semaine prochaine

Alors que plusieurs manifestations agricoles ont eu lieu cette semaine, Emmanuel Macron recevra jeudi à l'Elysée environ 1000 jeunes agriculteurs, deux jours avant la journée qu'il passera au Salon de l'Agriculture samedi, a indiqué jeudi l'Elysée, confirmant une information de BFMTV.

Comme pour la soirée avec un millier de maires en novembre, les préfets ont été priés par la présidence de choisir chacun une dizaine d'agriculteurs de moins de 35 ans et installés l'an dernier pour les inviter à cette "réception de la nouvelle génération agricole". "Ils seront représentatifs de toutes les productions et de toutes les régions et comprendront autant de femmes que d'hommes", a précisé l'Elysée pour qui "cette "génération Y de l'agriculture devra relever l'ambition de faire de la France le pays où on mange le mieux, le plus sainement et le plus durablement". Ce sera l'occasion pour le chef de l'Etat de tenter de se concilier un monde agricole inquiet. Cette semaine ont eu lieu plusieurs manifestations d'exploitants qui craignent d'être exclus des zones défavorisées donnant droit à des aides européennes, dont la carte va être revue. La nouvelle carte, qui doit entrer en vigueur au 1er janvier 2019, devait être dévoilée ce jeudi par le ministère de l'Agriculture, mais celui-ci a annoncé mercredi que le ministre Stéphane Travert allait d'abord la présenter au président de la République et qu'elle ne serait pas publiée avant d'avoir été validée par la Commission européenne.  

ICHN

L'Union européenne a demandé à la France de revoir la carte actuelle de ces zones, qui détermine notamment le versement de l'ICHN hors montagne, une aide à laquelle est consacré chaque année un peu plus d'un milliard d'euros. Dans l'hypothèse de travail actuelle du ministère, près de 60.000 agriculteurs pourraient bénéficier de l'ICHN au 1er janvier 2019 contre environ 52.500 dans la version précédente, une augmentation de 13%. Au total, 3.555 communes supplémentaires intégreront la nouvelle carte qui doit remplacer à partir du 1er janvier 2019 la carte actuelle, datant de 1976, et qui compte 10.429 communes. Mais, selon le ministère, certains départements continuent à poser problème comme le Gers, l'Indre-et-Loire, l'Aveyron ou les Deux-Sèvres, qui risque d'être le plus grand perdant de la réforme. Ainsi des agriculteurs des Deux-Sèvres ont bloqué mercredi et jeudi des tronçons des autoroutes A10 et A83. Dans ce département le projet de réforme enlèverait à un millier d'éleveurs, répartis dans 200 communes, cette aide qui peut représenter jusqu'à la moitié de leurs revenus, selon la FNSEA. Des agriculteurs ont  aussi organisé des barrages filtrants aux entrées d'Auch et de Pau ou encore d'Orléans et de Vierzon. Des manifestations hebdomadaires sont aussi organisées dans l'ouest, pour faire pression sur la grande distribution.

Salon de l'Agriculture

Lors de sa visite samedi au Salon de l'Agriculture, passage obligé pour les présidents de la République, l'exécutif a prévu d'annoncer son plan pour le développement de la filière bio et pourrait également annoncer des mesures pour réduire l'utilisation des produits phytosanitaires. Lors de ses voeux aux agriculteurs le 26 janvier en Auvergne, le chef de l'Etat leur avait assuré que l'agriculture française pouvait retrouver "le printemps" en changeant de modèle pour privilégier la qualité et l'ouverture sur le monde et promis un plan d'investissement de 5 milliards d'euros, dont la répartition reste à définir. Le gouvernement a également présenté fin janvier un projet de loi sur l'alimentation destiné à mieux rémunérer les producteurs agricoles dans leurs négociations avec les industriels et les distributeurs et à interdire aux distributeurs la vente à perte et les promotions excessives sur les produits alimentaires.

Source AFP

Sur le même sujet

Commentaires 17

agrume856

merci MACRON on enléve notre exonération saisonnier et on enléve les 7 point du cic faite votre calcul on va crever ......

ff

Les agriculteurs sont la base de l'alimentation. Mais pourtant ils disparaissent uns par uns Pourquoi?
Veut-on une France verte sans agriculteurs?
Agriculteur est la seule profession où ils ne décide pas des prix de vente de ces produits.
Allez vous chez votre boulanger et vous lui dites aujourd'hui la baguette je vous l'achète 0.50 cts? Il va vous regarder bizarre
L'agriculteur veut des PRIX RÉMUNÉRATEUR c'est à dire couvrir les charges plus un bénéfice pour pouvoir investir.
L'

Agri

J'espère que nos jeunes agriculteurs diront ce qu'ils pensent au roi Macron et qu'ils quitterons le repas avant le plat de résistance. C'est maintenant qu'il faut agir.

alex

agriculteurs soyez cohérents, le pouvoir se fout de vous, rien est fait.
on vous interdit des techniques culturales alors qu'il est importé des denrées produites ailleurs avec ces mêmes techniques.
mais ouvrez les yeux, vos tas de fumier au carrefour ne servent à rien au regard de la surdité des décideurs.
il faut vexer, humilier le fier macron sûre de lui qui se prend pour le roi.
ce monsieur qui donne de l'argent pour refaire des routes en ukraine (plus facile pour le blé d'arriver au port) qui est contre le glypho mais qui signe les accord s du mercator.
un homme qui fait le beau à l'international sur le dos du peuple.
ceux qui s'y rendront sont des traitres. ou des menteurs pour qui la situation économique n'est pas si grave.

alain

depuis tant d'années que l'agriculture est massacrée par les décisions politiques qui ne font que spolier toujours un peu les agriculteurs, des accords internationaux qui sacrifient les agiculteurs, une europe élargie faite sur le dos des agriculteurs, l'hypocrisie du pouvoir incapable d'imposer des prix au de ça des coûts de production.
je pense qu'il est largement venu le temps d'être moins conciliant avec le pouvoir.
nous devons nous faire respecter, nous devons boycotter macron.
alors les jeunes ayez le courage de refuser l'invitation.
macron est pour la baisse du budget de l'europe, il est pour les accords internationaux de libre échange
macron interdit des techniques culturales avant les solutions de remplacement

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires