VIDEO - Semaine des métiers agricoles par la chambre d'agriculture

Catherine Perrot

VIDEO - Semaine des métiers agricoles par la chambre d'agriculture
20180301_voyage.jpg - ©

Vendredi 23 février dernier, 15 personnes en recherche d’emploi ont participé à un voyage en agriculture, dans le cadre de la semaine des métiers de l’agriculture, proposée par la chambre d'agriculture et Pôle emploi. A Briacé, elles ont pu s’initier à la taille de vigne, grâce à des professionnels du secteur.

« Nous avons actuellement 60 offres d’emploi en attente de candidats, rien qu’au niveau de la bourse pour l’emploi de Loire-Atlantique », indique Solène Couraud, chargée d’accompagnement emploi à la chambre d’agriculture. Parmi ces offres, –qui sont loin de recenser tous les besoins–, 27 concernent l’élevage bovin et 12 la viticulture. « Pour la semaine des métiers agricoles 2018, nous avons décidé une intensification des actions », explique Marc Le Jallé, chargé de mission emploi à la chambre.
Cinq voyages en agriculture
Cinq voyages en agriculture ont été organisés par la chambre d’agriculture : chacun était axé sur une production en recherche de salariés et sur un secteur géographique. Au total 54 personnes ont fait au moins un voyage ; certains en ont fait deux !
Des minibus en partance de la chambre d’agriculture de Nantes et faisant halte à une succursale locale de Pôle emploi, ont ainsi emmené chaque jour de la semaine dernière des personnes en recherche d’emploi à la découverte d’un secteur agricole. Les voyages avaient pour thématique : la polyculture et l’élevage laitier en pays d’Ancenis le lundi ; le maraîchage sous serres en Pays nantais le mardi ; l’élevage laitier et la conduite de tracteur en Pays castelbriantais le mercredi ; le maraîchage de serres et de plein champ du côté de Machecoul le jeudi  ; et enfin la viticulture et la taille de vigne le vendredi.
Un frein au développement
Pour ce dernier voyage de la semaine, quinze participants sont venus rencontrer Jérémie Huchet, vigneron à Château-Thébaud. Ce dernier n’a pas caché son besoin de « trouver du personnel compétent », n’hésitant pas à dire que ce manque de main d’œuvre « est un frein » pour le développement de son entreprise.
« Les portes vous sont ouvertes »
Après un repas offert par la chambre d’agriculture, les voyageurs se sont ensuite rendus au lycée de Briacé : une rencontre leur était proposée avec Stéphanie Sourisseau, du groupement d’employeurs Valore, basé à Clisson. La conseillère leur a redit que le secteur viticole leur « ouvrait les portes ».
Les voyageurs ont ensuite été accueillis sur une parcelle de vignes du lycée, au moment même où se tenait le concours de taille de vignes des salariés.
Deux démonstrateurs de sécateurs, électrique (Infaco) et manuel (Felco) leur ont montré le maniement de l’outil principal du salarié viticole, avant que Stéphane Salmon, responsable d’exploitation du château de Briacé, leur explique le principe de la taille Guyot nantais. Ceux qui le souhaitaient ont pu s’essayer à la pratique, sous la houlette du spécialiste, qui estime que «  pour devenir un bon tailleur, en rapidité et qualité de travail,  il faut au moins deux saisons  ! » Le besoin de main d’œuvre en Vignoble nantais est tel que les employeurs sont prêts à faire cet investissement humain de long terme !
 

Source Agri44

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires