Loi Alimentation : pas d'accord entre députés et sénateurs

Loi Alimentation : pas d'accord entre députés et sénateurs

Depuis le jeudi 20 juillet, les Etats généraux de l’alimentation sont officiellement lancés. En parallèle des prises de parole officielles, une plate-forme de consultation publique a été mise en ligne. Les 14 ateliers organisés en 2 chantiers débuteront fin août et seront clôturés à la fin novembre. Le 11 octobre, Emmanuel Macron s'est exprimé à Rungis sur le premier chantier sur la création de valeur et son équitable répartition à la veille des négociations commerciales. Ces travaux ont débouchés, conformément à l'engagement du Président, à un projet de loi "pour l'équilibre des relations commerciales dans le secteur agricole et alimentaire, et une alimentation saine et durable." L'Assemblée Nationale et le Sénat ont tous les deux adopté le projet de loi en y apportant chacun des modifications. En Commission Mixte Paritaire (CMP) les députés et sénateurs, n'ont pas réussi à s'entendre sur une version commune du texte. 

Sommaire du dossier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires