Attaques du loup et de l'ours : des éleveurs et leurs brebis envahissent la DREAL à Toulouse

AFP

loup (photo d'illustration)

Des éleveurs et leurs brebis ont envahi les locaux de la DREAL Occitanie, vendredi à Toulouse, pour protester contre un plan loup "inacceptable", au regard de la multiplication des attaques du loup et de l'ours dans les estives, a constaté l'AFP.

Venus d'une douzaine de départements frappés par la prédation, une trentaine d'éleveurs, selon la Confédération paysanne, ont lâché des moutons d'une bétaillère dans la cour intérieure de la Direction régionale de l'environnement, afin de faire part de leur "grosse détresse" aux ministères de l'Environnement et de l'Agriculture, a rapporté à l'AFP Thomas Vernay, en charge du dossier prédation à la Confédération paysanne.

"On espère peser sur le prochain arbitrage du plan loup" prévu le 12 décembre, a-t-il dit, et "on réclame des engagements de l'Etat pour intervenir sur les ours qui attaquent les troupeaux de manière récurrente" en Ariège. De source policière, on a confirmé la présence d'une vingtaine de brebis dans le bâtiment et du même nombre d'éleveurs reçus en délégation.

Le projet de plan loup 2018-2023 est "inacceptable", a également déclaré Nicolas Girod, secrétaire national de la Confédération paysanne, qui se trouvait à la DREAL Toulouse. "Il n'est pas question de transiger sur la conditionnalité" qui exige qu'au minimum deux moyens de protection soient mis en place pour obtenir une indemnisation ce qui fait "peser des pressions supplémentaires sur les éleveurs", a-t-il dit à l'AFP. Dans les Pyrénées, principalement concernées par le plantigrade, "moins de la moitié des attaques de l'ours en Ariège sont reconnues ou indemnisées", a-t-il déploré.

Près de 300 brebis, toutes victimes des ours, ont été tuées l'été dernier dans les Pyrénées, selon l'Association pour le développement durable de l'identité des Pyrénées (ADDIP), opposée à la réintroduction du plantigrade. La principale attaque a eu lieu le 20 juillet: 209 brebis d'un groupement pastoral à Couflens, commune située à quelques kilomètres d'Auzat (Ariège), avaient "déroché", c'est-à-dire chuté d'un rocher ou d'une falaise, à la suite de l'attaque de l'ours.

Sur le même sujet

Commentaires 13

GR26

LOUP...IMPORTANT, la vérité à savoir.
Dans un article de l’ Agriculture Drômoise (30/12/2017), on apprend que le laboratoire Forgen, accrédité auprès des tribunaux, pour 127 prélèvements tracés faits sur les 6 derniers mois, sur 20 analyse génétiques complètes, 100% sont des hybrides. De plus, là ou les prélèvements (loups tués, urine, poils, crottes, faits par l’état trouvent 1 loup, il y a en fait une dizaine de traces différentes, et encore pire, pas une seule bête d’origine italienne n’est trouvée, mais russes ou lithuaniens. (trajet Roissy, Nice, ou + certainement camion?)

GR26

pour CHABLE362: le vent tourne, il pourrait arriver qu'on leur dise un jour '' qui rira bien rira le dernier!''... ça me rappelle (en parallèle) il y a quelques années, j'avais ouvert ma G... auprès de la DDE pour le nouvel aménagement de carrefour que je trouvais très dangereux pas loin de chez moi... on m'a rit au nez??? 1 an après un collègue de travail y a laissé son fils, après 6 mois de coma! et on a alors fait à grands frais ce que j'avais suggéré, qui n'aurait rien coûté, si fait au départ. Faites la transposition de cela!

GR26

OUPS, je n'avais pas pris le temps de me relire....donc je corrige: ...Bruno02,
on nous prend bien pour des c...j'avais bien compris dès le 1er loup, déjà plus d'un an avant, car un gars qui avait travaillé chez moi en avait aperçu 2, il en était sûr mais avait eu peur qu'on le prenne pour un fou en le disant, et aussi, on avait bien fait comprendre à un garde du Mercantour qu'il ne fallait pas qu'il parle de sa découverte! Mais c'est encore bien pire, et pourquoi les médias n'en parlent pas?... tous complices, car voir la suite, (article sur l' agriculture drômoise 30/11/2017...)

CHABLE362

Une trentaine d'éleveurs seulement. ..
Les ecolos doivent bien se marrer!

GR26

suite ...Il faut demander non plus des mesurettes, mais porter plainte contre X pour transport et lâcher interdits d’animaux dangereux hybrides contraire à la convention de berne, destruction de biens volontaire, mise en danger d’autrui, atteinte à la vie privée des éleveurs… Pétitions / internet, collecte de fonds pour mettre tous les responsables en justice et qu’on nous rende notre argent (35millions d’euros pris sur le 1er pilier Pac cette année a faire passer sur le budget écologie car non agricole)

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier