anonymous

Elevage : les leviers techniques qui permettent d’améliorer votre rentabilité

EXPERT COMPTABLE

Elevage : les leviers techniques qui permettent d’améliorer votre rentabilité

Pour gagner en efficacité économique, il est très important d’identifier dans son exploitation laitière les marges de progrès techniques à réaliser.

Dans son étude annuelle réalisée en 2016/2017, Xpertia constate un écart de 68€ d'excédent brut d’exploitation (EBE) aux 1 000 litres entre le quart des élevages les plus performants et le quart des élevages les moins performants. Pour une exploitation livrant 500 000 litres, cela représente une différence de 34 000 €. S’il est vrai que les charges de structures justifient en grande partie ces écarts, il faudra également pointer du doigt une efficacité technique moins importante de 38 € (20 € sont liés à l’alimentation, 11 € au coût du renouvellement et 7 € aux frais d’élevage).

Optimiser l’alimentation et le renouvellement.

Il est judicieux de travailler en priorité le coût alimentaire afin de produire le maximum de lait par les fourrages. Dans la perspective de réduire les concentrés, il est indispensable de produire des fourrages de qualité, bien conservés et riches en énergie. Le coût de renouvellement mesure quant à lui la différence existante entre le prix moyen des vaches qui quittent l’exploitation et le prix de revient des génisses qui intègrent le troupeau de vaches laitières. Il représente entre 10 et 40 € / 1 000 litres de lait. Après le coût des fourrages, il est le deuxième poste qui permet d’expliquer les écarts d’ EBE. Plusieurs paramètres techniques vont avoir une influence sur ce coût, tel que le taux de réforme de l’exploitation, qui représente un facteur discriminant important. Pour agir sur le coût de renouvellement il est également possible de diminuer l’âge au vêlage, d’optimiser le prix de revient des génisses dans la mesure où pour un prix de revient moyen entre 1 300 et 1 350€, les écarts entre exploitation oscillent entre 1 100€ et 1 800€.

Elevage : les leviers techniques qui permettent d’améliorer votre rentabilité

Se méfier du dérapage des frais d’élevage.

Les problèmes de santé du troupeau peuvent très rapidement faire augmenter ce poste de charges. Pour améliorer les conditions d’élevage et éviter d’augmenter les frais vétérinaire, les pertes indirectes de lait et le coût de renouvellement, il est sans doute préférable d’investir dans la prévention.

 

En résumé, il est indispensable de réaliser régulièrement dans son exploitation un diagnostic qui va permettre de dégager les axes de travail techniques prioritaires. Dans cette perspective, le poste alimentation est bien souvent celui qui représente les marges de progrès les plus importantes et les plus rapides à mettre en œuvre. Il convient également de porter son attention sur le coût de renouvellement, rarement calculé dans les exploitations, qui est pourtant la cause d’écarts importants.

QUESTIONS/REPONSES

L’alimentation du troupeau est le poste de charges le plus important de l’exploitation ?

→ VRAI. L’alimentation représente 20 € de gain possible, c’est le premier poste avant celui du coût de renouvellement

Le prix de revient d’une génisse peut-il atteindre 1 800 € ?

→ VRAI. Pour des génisses qui vêlent à 30 mois ou plus. Elles demandent une alimentation accrue et des places en bâtiment supplémentaires ce qui entraîne très rapidement des surcoûts de 300 à 400 €.

1 kg de concentré énergétique permet de produire 2.5 kg de lait ?

→ NON. C’est très rare, car 1 kg de concentré énergétique en plus représente presque 1 kg de fourrage en moins. Le gain énergétique de la ration est faible. En moyenne on est à moins de 1 kg de lait.

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires