Produits laitiers: Sodiaal (Candia) élargit sa gamme "équitable", rémunèrant mieux les éleveurs

Produits laitiers: Sodiaal (Candia) élargit sa gamme "équitable", rémunèrant mieux les éleveurs

Sodiaal, première coopérative laitière française et propriétaire de la marque Candia, va élargir sa gamme dite "équitable" au beurre, à la crème et au fromage, car elle rémunère mieux les éleveurs, a-t-elle annoncé lundi.

La coopérative avait lancé en mai cette gamme de lait de consommation et en a vendu, à ce jour, près de 7 millions de litres, ce qui représente une somme de 400.000 euros à distribuer aux adhérents. Elle étend donc l'opération à trois autres produits fabriqués par la coopérative. "On espère fortement qu'en multipliant les produits on augmentera la cagnotte", a expliqué à l'AFP Olivier Gaffet, vice-président de Sodiaal et éleveur laitier dans la Somme.  

L'originalité du système vient du fait qu'une fois réglés les coûts supplémentaires des éleveurs qui participent à l'initiative (les aliments garantis sans OGM étant plus chers), le reste des fonds dégagés est redistribué aux 20.000 adhérents de la coopérative, qu'ils soient engagés ou non dans la démarche. "Nous avons la volonté de valoriser ce lait à 40 centimes payés au producteur pour une brique de lait de 1 litre vendue 1 euro au consommateur", par rapport à un prix du lait moyen de 32 à 34 centimes le litre, a ajouté M. Gaffet. En retour, les 245 éleveurs qui participent à l'initiative s'engagent à respecter un cahier des charges qui leur demande de nourrir leurs vaches sans OGM et d'assurer le bien-être de leur troupeau, qui doit rester en moyenne 150 jours par an au pâturage.

De nombreuses marques qui garantissent une meilleure rémunération des éleveurs ont été lancées depuis la crise du lait de 2015, comme "C'est qui le patron" ou "Les éleveurs vous disent Merci". Le succès de ces marques tient notamment à leur emballage très explicite sur la quote-part qui revient aux éleveurs. Le groupe Sodiaal profite de ces nouveaux lancements pour également changer l'emballage, qui sera désormais noir et jaune avec mention en gros des 40 centimes qui reviennent aux agriculteurs.

Source AFP

Commentaires 2

pg

aaa 1 litre =1 euro n importe quoi le lait entier vendu en grande surface1,57 euro le litre la c est le demi ecremer alors fermer la

digue3942

rémunérer mieux ou bien ,voilà la différence et je peux présumer qu'il s'agit du grand-écart ;c'est de la poudre aux yeux .

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier