Stéphane Travert veut une politique plus ambitieuse pour le bien-être animal

Stéphane Travert veut une politique plus ambitieuse pour le bien-être animal

Stéphane Travert souhaite renforcer la stratégie gouvernementale de bien-être animal adoptée en 2016 sur la formation des acteurs, l’information des consommateurs, l’accompagnement des éleveurs en difficulté, ainsi que le contrôle et les sanctions.

Dans un communiqué le ministère de l’agriculture a indiqué vouloir « mettre en place une politique plus ambitieuse sur le bien-être dont certaines mesures figurent dans le projet de loi débattu prochainement au Parlement. » Par ce renforcement, Stéphane Travert souhaite réaffirmer « l’importance qu’il attache à ce sujet dans le cadre de l’évolution de nos modèles agricoles » précise le communiqué.

Le ministre de l’agriculture souhaite « qu’une attention toute particulière soit portée aux engagements en faveur du bien-être animal dans les plans de filière élaborés par les interprofessions conformément à la demande du président de la République ». Pour Stéphane Travert « le bien-être animal constitue aujourd'hui un facteur clé du modèle agricole français. »

Ce renforcement de la politique de bien-être animal adoptée en 2016, s’appuie sur la formation des acteurs, l’information des consommateurs, l’accompagnement des éleveurs en difficulté, ainsi que le contrôle et les sanctions.

Source Ministère de l'agriculture

Sur le même sujet

Commentaires 29

causse rouge

quand je vois que Mr Macron met ses pas dans ceux des ultra liberalistes comme Mr Trump force est de constater que c est l homme qui est le + a plaindre.le système capitaliste fera mourir la planète (Y Artus Bertrand)avec qui je ne suis pas toujours d accord

duracuire

alors travert et toute la clique en marche ....va voir dans les trains le bien etre des animaux qui y montent les jours de gréve...... ah bravo

pioupiou

Encore de la foutaise:un bon moyen de restructurer en supprimant l'attache pour les vaches par exemple;les palaces pour nos animaux donnent bonne conscience mais ne règlent en rien les problèmes, juste de quoi permettre aux vautours de bouffer leurs (petits)voisins et de continuer de cacher et d' industrialiser la production;quel bien-être!!!

Baba

Après les petites retraites agricoles qu'on ne veut pas valoriser.
(Il parait qu'il n'y a pas d'argent). Mais on en trouve pour mettre
des ours dans les pyrenées, on en trouve pour les loups qui mangent les brebis et le
"bien être animal".
Mais qu'en est-il du "bien être" des Hommes ?
Décidément, tout va de Travert.

Mich 76

Si égorger mes animaux c est être civilisé alors tu t es trompé de planète redescend de ton arbre

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier