anonymous

Veaux : la FNB appelle à un "sursaut collectif" de la filière

Adèle Magnard

Veaux : la FNB appelle à un "sursaut collectif" de la filière

Par la voix de la Fédération nationale bovine (FNB), les éleveurs de veau appellent les acteurs de la distribution à mettre en avant la viande de veau dans tous les points de vente. Ils indiquent être prêts à réaliser des opérations « vérités » auprès des consommateurs dans les principales enseignes.

Pour faire face à la perte des débouchés pour la viande de veau dans le contexte du confinement, l’interprofession a mis en place un plan de communication au mois d’avril afin d’inciter les consommateurs à cuisiner du veau. « Pour que cette communication soit une réussite, il était convenu que les distributeurs devaient proposer une offre claire, variée et attrayante du produit », indique-t-on à la Fédération nationale bovine (FNB). Or, selon la FNB, « encore trop de magasins ne proposent pas le produit veau, ou en font une proposition timide au consommateur ».

Dans un communiqué publié le 18 mai, la fédération regrette que « la cohésion de la filière en faveur de l’autonomie alimentaire » de la France [soit] du pur affichage » et appelle à un « sursaut collectif ».

« En pleine semaine de promotion du veau, les abattages ont subi une baisse de 13,5 % alors même que les ventes de toute viande brute ont progressé de 10% depuis le début du confinement chez les distributeurs », écrit le syndicat, qui qualifie d’« irresponsable » le comportement de ces derniers.

La situation des éleveurs se dégrade, rappelle la FNB : « allongement des durées d’élevage et chute des prix d’achat des animaux sur les 8 dernières semaines. Résultat : les éleveurs de veaux perdent actuellement environ 16% de leurs produits annuels bruts sur 2020 par rapport 2019 ».

« Les éleveurs demandent clairement à ce que les acteurs de la distribution utilisent les outils qui leur sont fournis, et qu’ils mettent en avant la viande de veau dans tous les points de vente en prenant en compte le coût de production des éleveurs », écrit la FNB dans son communiqué. La fédération assure que les éleveurs sont prêts à réaliser des opérations « vérités » auprès des consommateurs sur les comportements des principales enseignes.

Sur le même sujet

Commentaires 2

Axel 64

Oui c'est exact on parle de veau en batterie et renommé en veau de boucherie avec au passage une usurpation d'identité. Exit le veau sous la mère.... le veritable veau...

memel61

de quel veau parle t'on??? élevé à la poudre de lait végétale ???? si le consommateur s'est détourné de la consommation de veau, il y a peut-être une raison....

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires