Un nourrisseur-râtelier facile à déplacer

Un reportage de François d'Alteroche

Un nourrisseur-râtelier facile à déplacer
- © F. d'Alteroche

À Paulhenc dans le Cantal, David Pullès a bricolé un nourrisseur qui propose simultanément foin et concentré. Le parc se relève aisément au-dessus du toit, facilitant le déplacement de l'ensemble.

Un nourrisseur-râtelier facile à déplacer
F. d'Alteroche

4 - Le râtelier ne peut pas être rempli avec un tracteur. Il faut privilégier les petites bottes, les coeurs de balles rondes ou des plis de grosses bottes. Avoir accès à des fibres est un atout pour mieux faire fonctionner le rumen quand les broutards pâturent des regains par temps pluvieux.

5 - Hors empattement des roues, le nourrisseur mesure 1,20 m de large. En visant juste et en étant adroit, le réservoir du nourrisseur peut être rempli avec un godet. Les pieds du parc débordent légèrement et il est important de tailler les branches basses avant de s'aventurer sur un chemin bocager.

1 - « Je voulais un nourrisseur pour broutards à même de proposer simultanément foin et concentrés. Je voulais qu'il soit facile à déplacer sur des chemins étroits et parfois pentus », explique David Pullès. Le parc devait être suffisamment vaste pour permettre à plusieurs broutards de 400 kg d'y avoir accès simultanément en interdisant l'accès aux mères, mais en étant pour autant facile et rapide à relever. En mode « transport », la volonté était de positionner ce parc au-dessus du nourrisseur et du râtelier pour que l'ensemble reste suffisamment étroit, donc maniable.

Un nourrisseur-râtelier facile à déplacer

2 - Le châssis est celui d'un camion U 23 Citroën, une antiquité des années 1950 sur lequel avait été installé un râtelier à foin. Jusque-là utilisé comme râtelier mobile, David Pulles a supprimé la moitié de la longueur du râtelier pour installer à la place le réservoir d'un nourrisseur d'occasion.

Un nourrisseur-râtelier facile à déplacer

3 - Le parc se relève par un simple treuil à cliquet avec une poulie en renvoi fixée sur le haut de la poutrelle verticale. Il était important d'avoir un chassis suffisamment lourd, donc stable, pour que l'ensemble ne risque pas de verser au moment où le cadre (4,2 m de long sur 2 m de large) est descendu ou relevé.

Source Réussir Bovins Viande

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires