anonymous

Sommet : l’élevage en sommité

Sommet : l’élevage en sommité

La 28ème édition du Sommet de l’élevage s’ouvre dans un contexte difficile pour les filières animales, sur fond de sécheresse des cours (d’eau et de marché) et d’accords commerciaux menaçants.

Députés, sénateurs, et bien évidemment ministre de l’Agriculture s’emploieront à éclairer un tant soit peu des éleveurs désarçonnés par la somme de défis économiques, climatiques, environnementaux ou encore sociétaux, lesquels touchent leur métier à cœur, quand ils ne menacent pas leur raison d’être.

Les 70 conférences et colloques programmés ainsi que les solutions proposées par les 1550 exposants devraient aussi donner des perspectives de sortie par le haut, par le Sommet.

Sommaire du dossier