anonymous

Le savoir-faire moutonnier mis en avant à Viscomtat le 25 août

Mélodie Comte-AUVERGNE AGRICOLE (63) journal

Le savoir-faire moutonnier  mis en avant à Viscomtat le 25 août
Hugo Troussel a pu compter sur les précieux conseils de son maître de stage, Denis Guérin, pour parfaire sa technicité dans la manipulation des brebis. © M.C.

Le 25 août prochain auront lieu les premières Olympiades du mouton à Viscomtat oùbergers expérimentés, apprentis éleveurs ou encore stagiaires s’affronteront dans plusieurs épreuves.

Le 25 août auront lieu, pour la première fois, les Olympiades du mouton à Viscomtat. Bergers expérimentés, apprentis éleveurs ou même stagiaires s’affronteront dans une série d’épreu- ves allant de la notation de l’état corporel au tri d’animaux, jusqu’au parage. Une compétition bon-enfant dont l’objectif est de promouvoir l’élevage ovin confronté à une problématique de renouvellement des générations. Hugo Troussel est l’exception qui vient contredire cette règle. A 17 ans, se jeune élève en BAC STAV à Marmilhat a le projet de s’installer en élevage ovin ou caprin. C’est donc avec enthousiasme qu’il participera aux Olympiades de Viscomtat en équipe avec Pierre, un jeune apprenti. Tous les deux partent avec l’avantage de s’être exercés durant leurs périodes de stage et d’emploi sur le troupeau de brebis Lacaune du Gaec des Prés à Thiers.

Compétition et convivialité

« Je participe pour la convivialité de l’événement. C’est l’occasion de montrer notre métier, notre agriculture au grand public. » Hugo Troussel n’est pas encore éleveur mais espère bien le devenir un jour. Dans le cadre de ses études au lycée de Marmilhat, il a réalisé un stage de cinq semaines au Gaec des Prés. Là-bas, il a touché des deux mains la production de lait de brebis grâce au troupeau de 350 Lacaunes. « Je suis plus attiré par les ovins et les caprins parce qu’ils sont plus petits que les vaches. L’élevage est vraiment différent des bovins. Il me correspond mieux. » Le jeune élève a donc pour projet de monter son élevage de petits ruminants avec un atelier de transformation fromagère.

« D’ordinaire, les jeunes sont plus attirés par le matériel que par les animaux. C’est encourageant de voir que c’est le contraire pour certain. On se doit, nous maître de stage, de les mettre en avant quand l’occasion se présente » témoigne Denis Guérin, éleveur au Gaec des Prés. Hugo Troussel mais aussi Pierre, l’apprenti du Gaec, vont  donc concourir en équipe à ces premières Olympiades après plusieurs appels du pied de leur patron.

Programme des festivités

Le rendez-vous est donc donné le 25 août à Viscomtat. Dès 11 h, les visiteurs pourront déguster de la viande d’agneau et pourquoi pas déjeuner autour d’un agneau à la broche. Les Olympiades du mouton démarrent à 14 heures avec en vitrine une présentation des races ovines du Massif central. Chiens de troupeaux, tonte du mouton, stands de fromages de brebis et de laines compléteront ce tableau de promotion de l’élevage ovin.

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires