[Les débats de Pleinchamp] Loup et pastoralisme : incompatibles ?

Anne Sophie LESAGE

Avec le plan loup 2018-2023, qui ambitionne de monter à 500 le nombre d’individus contre 360 aujourd’hui, les éleveurs sont inquiets pour la bonne conduite de leur troupeaux.Quel est le point de rupture ? Quelle est la limite de la cohabitation ? Le loup jusqu'où ?

En plateau, Mélanie Brunet, éleveuse de brebis et co-présidente du Cercle 12, le collectif des éleveurs des Causses d'Aveyron et des environs. Sollicités, les ministères de la transition écologique et solidaire, et de l'agriculture n'ont pas souhaité venir sur notre plateau.

Sur le même sujet

Commentaires 1

mamy doudou

c.est tres bien de penser a sauvegarder les loups j.ai toujours trouve que cet animal etait beau mais qu.en est il de nos enfants agriculteurs et les plus vieux aussi n.attendons pas d.en faire une espece en voie d.estinction les animaux ok mais pas trop des hommes des femmes oui qui ont besoin qu.onles aide qu.on les protege

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires