anonymous

Pommes : le recrutement des saisonniers est en cours en Limousin

La Creuse agricole et rurale

© P. Dumont
© P. Dumont

Plus de 200 candidats et une quinzaine d’arboriculteurs se sont donné rendez-vous à l’Espace Ferraud à Saint-Yrieix-la-Perche. 1 000 postes étaient à pourvoir sur la Haute-Vienne lors du forum coorganisé par Pôle Emploi et l’ANEFA Limousin.

Comme chaque année, près de 4 000 postes sont à pouvoir en Corrèze, Dordogne et Haute-Vienne pour la cueillette des pommes. Depuis trois ans, à l’initiative de l’ANEFA Limousin, Pôle Emploi organise un forum de recrutement dédié. Cette année, le nouveau directeur de l’antenne Pôle Emploi de Saint-Yrieix avait convié la Direction régionale des entreprises, de la concurrence, du travail et de l’emploi (DIRRECTE) et l’Office Français de l’Immigration et de l’Intégration (OFII). « L’objectif est de prévenir les contentieux qui peuvent avoir lieu, explique Sylvain Cluzeau. La législation est complexe et les arboriculteurs peuvent avoir à faire face à de multiples situations. »
Pour la DIRRECTE, l’objectif est également de lutter contre le travail illégal. « Un plan de lutte a été établi pour deux ans au niveau national, précise Christophe Chaumont, responsable de l’unité de contrôle à l’Inspection du travail de la Haute-Vienne. Il s’agit de lutter contre la fraude aux droits sociaux et aussi contre la concurrence déloyale entre entreprises qu’elle induit. Des contrôles devraient être réalisés sur plusieurs vergers en partenariat avec la MSA. » Les services de la Dirrecte étaient également présents pour faire de la prévention auprès d’arboriculteurs parfois un peu dépassés par la complexité de la législation. « Nous les avons informés sur les formalités préalables à l’embauche, la durée du travail, les documents à remettre en fin de contrat, …  détaille Pierre Lamaison, inspecteur du travail en charge du secteur agricole en Haute-Vienne. Nous avons également abordé la question de l’emploi des étrangers, européens et non européens. En ce qui les concerne, la réglementation est très spécifique et varie en fonction de leur statut : étudiant étranger, demandeurs d’asile, étrangers disposant d’un titre de séjour saisonnier ou non, … »
Krystel Lelay Caroff, directrice territoriale de l’OFII pour la Creuse, la Corrèze et la Haute-Vienne participait également au forum où elle a présenté aux arboriculteurs le Contrat d’Intégration Républicain. Destiné aux étrangers, il s’agit d’un contrat signé avec l’État et par lequel la personne s’engage dans un parcours comprenant formation civique et linguistique. « Nous disposons de dix-neuf partenaires sur l’ex-Limousin avec lesquels nous travaillons aux placements des signataires du contrat », souligne-t-elle. La cueillette des pommes peut en effet constituer pour ces personnes un tremplin vers l’emploi.

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire