anonymous

Aides à la conversion: les agriculteurs bio dénoncent "l'incohérence" de l'exécutif

Aides à la conversion: les agriculteurs bio dénoncent "l'incohérence" de l'exécutif

La Fédération Nationale de l'Agriculture Biologique (FNAB) a dénoncé lundi "l'incohérence" du gouvernement, qui veut faire passer de cinq à trois ans la durée des aides à la conversion en bio pour les agriculteurs alors que la France souhaite plus que doubler les surfaces.

Le ministre de l'Agriculture Didier Guillaume avait indiqué à l'AFP, à la clôture du Salon de l'agriculture: "Nous avons pris la décision de les accompagner pendant trois ans au lieu de cinq, pour avoir plus de producteurs" biologiques, estimant que "si un jeune tient les trois premières années, il est bien parti".

Cette position a été confirmée jeudi par le président Emmanuel Macron, lors d'une étape du grand débat dans les Alpes de Haute-Provence: "Je crois que c'est une bonne réforme, on va l'évaluer, mais ça j'y tiens plutôt", avait déclaré le chef de l'Etat lors de cette session consacrée à la transition écologique. "Cette aide était moins utile l'année 4 et 5, elle venait compenser des pertes de revenus, qui étaient un problème plus transversal de l'agriculture, qui était que les prix payés ne sont pas justes", avait ajouté le chef de l'Etat. "Là, le gouvernement nous dit +on va doubler les surfaces+ et en même temps, il réduit les ambitions du cadrage budgétaire", s'est alarmé Guillaume Riou, président de la FNAB, lundi lors d'un entretien à l'AFP.

De 6,5% des surfaces agricoles françaises, l'agriculture biologique doit en couvrir 15% en 2022, selon les engagements du gouvernement. "C'est antagoniste, c'est contre-productif et c'est sûrement pas un bon signal, sur la durée, pour que les agriculteurs puissent sereinement s'engager vers une conversion à l'agriculture biologique. On ne peut pas énoncer une ambition forte en disant +pour ce faire, on réduit les moyens budgétaires+, c'est complètement incohérent", a estimé M. Riou. Selon le ministère de l'Agriculture, cette possible réforme des aides à la conversion bio s'inscrit dans ce que défend la France pour la prochaine Politique agricole commune (PAC) européenne et n'interviendrait donc pas avant 2021 au plus tôt, si la mesure est adoptée par les 27.

Source AFP

Sur le même sujet

Commentaires 30

bou21

je reprend le commentaire de viande.Le conventionnel ne signifie pas le labour .Je suis conventionnel,je ne labour plus depuis 15 ans ,et je peux vous assurer que la vie microbienne de mes sols est supérieur à mon voisin qui est BIO et qui labour....

bou21

On demande de passer Bio car soit disant qu'on a de meilleurs revenus .faut croire que non puisqu'il faut des subventions supplémentaire au delà des trois ans de conversion.Logiquement quand les produits sont vendus au prix du bio y'a plus besoins d'aides .ce qui veut dire que le consommateur paye deux fois ,une fois le produit plus cher et ensuite par les impots pour la subvension .Ce systeme n'est pas viable à long terme ,on va droit dans le mur...

viande

la conversion bio c'est pas que le prix des produits; c'est aussi la remise en bon état biologique des sols ( matière organique, vie microbienne, C/N,...) et là il faut souvent très longtemps ( une vie de conventionnel avec le maximum de labourage , c'est une vie entière pour retrouver une bonne fertilité du sol) pour avoir de bon rendements.

Pie 2013

+ de bio pour des prix aux producteurs moindre la logique de nos GMS qui vendent du volume

iris

les céréales et légumineuses bio ont un prix certes elevè mais un poulet bio elevè bio est il plus cher qu un poulet industriel de par son apport nutritif qualitatif de mauvaise qualitè

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires