anonymous

Aides à la conversion: les agriculteurs bio dénoncent "l'incohérence" de l'exécutif

Aides à la conversion: les agriculteurs bio dénoncent "l'incohérence" de l'exécutif

La Fédération Nationale de l'Agriculture Biologique (FNAB) a dénoncé lundi "l'incohérence" du gouvernement, qui veut faire passer de cinq à trois ans la durée des aides à la conversion en bio pour les agriculteurs alors que la France souhaite plus que doubler les surfaces.

Le ministre de l'Agriculture Didier Guillaume avait indiqué à l'AFP, à la clôture du Salon de l'agriculture: "Nous avons pris la décision de les accompagner pendant trois ans au lieu de cinq, pour avoir plus de producteurs" biologiques, estimant que "si un jeune tient les trois premières années, il est bien parti".

Cette position a été confirmée jeudi par le président Emmanuel Macron, lors d'une étape du grand débat dans les Alpes de Haute-Provence: "Je crois que c'est une bonne réforme, on va l'évaluer, mais ça j'y tiens plutôt", avait déclaré le chef de l'Etat lors de cette session consacrée à la transition écologique. "Cette aide était moins utile l'année 4 et 5, elle venait compenser des pertes de revenus, qui étaient un problème plus transversal de l'agriculture, qui était que les prix payés ne sont pas justes", avait ajouté le chef de l'Etat. "Là, le gouvernement nous dit +on va doubler les surfaces+ et en même temps, il réduit les ambitions du cadrage budgétaire", s'est alarmé Guillaume Riou, président de la FNAB, lundi lors d'un entretien à l'AFP.

De 6,5% des surfaces agricoles françaises, l'agriculture biologique doit en couvrir 15% en 2022, selon les engagements du gouvernement. "C'est antagoniste, c'est contre-productif et c'est sûrement pas un bon signal, sur la durée, pour que les agriculteurs puissent sereinement s'engager vers une conversion à l'agriculture biologique. On ne peut pas énoncer une ambition forte en disant +pour ce faire, on réduit les moyens budgétaires+, c'est complètement incohérent", a estimé M. Riou. Selon le ministère de l'Agriculture, cette possible réforme des aides à la conversion bio s'inscrit dans ce que défend la France pour la prochaine Politique agricole commune (PAC) européenne et n'interviendrait donc pas avant 2021 au plus tôt, si la mesure est adoptée par les 27.

Source AFP

Sur le même sujet

Commentaires 31

Gordianus

Gerard, oui les tracteurs utilisent tous du GNR. Mais le bilan carbone des engrais azotés est très mauvais, les engrais potassiques et phosphorés sont issus de ressources minières qui auront une fin.Faut-il consommer le dernier Kg de phosphore pour se rendre compte que ce modèle ne nourrira pas le monde? Comme d'habitude on nie la dangerosité des pesticides sauf ceux autorisés en bio, mais sorti de la vigne/arbo/patate, vous en voyez beaucoup des épandages en bio?? Les aides sont là pour inciter, pour éviter la période compliquée où il faut produire bio sans vendre bio. Elles ne seraient pas nécessaires si les exploitations conventionnelles avaient de bonnes trésoreries, donc elles financent le manquent de rentabilité du conventionnel..

gerard

gordianus, les tracteurs dans les fermes bio fonctionnent au pétrole aussi.
je suis d'accord avec sylvain et j'ajoute que le bio est une supercherie.
quant à l'argument santé, il est faux.
la roténone, insecticide bio, donne la maladie de parkinson.
la datura dans les haricots...
que dire des enfants scolarisés dans le bordelais, importunés par un traitement, dommage mais les viticulteurs étaient en bio !
que dire de la volonté de voir inscrit comme anti fongique en bio, le phosphanate de potassium, cousin très voisin du glyphosate (radical potassium au lieu de la glycine).
vous épuisez ni les sols ni les ressources mais les budgets.
la culpabilité coloniale n'est plus blanche mais chinoise en Afrique, désormais...
auj

Gordianus

@Sylvain, le bio égoïste? Quand ton système de production repose sur la consommation de ressources minières/pétrolières mondiales finies, sur l'achat de tourteau de soja produit à bas coûts en Amérique latine grâce à l'expropriation des petits paysans, quand tes excédents sont vendus en Afrique en dessous du coût de production locale, rendant ces pays dépendants, c'est pas égoïste? Le stockage et la déshydratation du lait standard excédentaire c'est payé par qui? C'est de l'argent du contribuable EU qui est gaspillé... Le coût environnementale des pesticides c'est payé par qui? La santé? Sort un peu de ta bulle, c'est normal qu'il y ait des aides pour convertir en bio, et je rappelle qu'elles profiteront au conventionnels d'aujourd'hui!

sylvain

après avoir touché beaucoup d'aides la FNAB crie au loup, critique l'Etat , quelle ingratitude
...
je vous invite à consulter le site suivant:
https://fr.irefeurope.org/Publications/Etudes-et-Monographies/article/Agriculture-BIO-tromperies-subventionnees?utm_source=2019-03-01-BIO&utm_medium=lettre-fr&utm_campaign=lettre-fr&utm_content=article5198

a la fin je me demande pas si le bio n'est pas " égoïsme".
moins produire alors que le monde a faim
vendre plus cher alors qu'une énorme majorité comprennent que le pouvoir d'achat se rogne sérieusement dans un état endetté

réclamer l'obligation d'achat dans les cantines, une manne que beaucoup de métier voudrait avoir
prétendre à des avantages nutritionnels qui ne sont pas

alain

monsieur titi bio, je vous invite à lire un article publié sur le journal Marianne; il y a de quoi avoir de sérieux doute sur l'utilisation de Greta Thunberg, avant de parler de misogynie
Justement, le propre de l'autisme est que l'enfant est à fond dans son truc...
qui serait le plus odieux la perfidie d'utiliser le trouble d'une gamine ou de dénoncer l'usage de ce trouble pour dénoncer l'alarmisme du réchauffement climatique ? (maintenant, on entend que les allergies au pollen c'est à cause du réchauffement...billevesée)
parce que on fait quoi pour changer le climat, est-on sûre des bons leviers, j'en doute.
allez un bon mot pour rire: "des tresses pour le climat"

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires