anonymous

Bien préparer sa déclaration de revenus

Cogedis, l'expertise-comptable

Crédit d'impôt

Julien Dupré, porcher de 24 ans ayant récemment repris l’exploitation familiale, s’apprête à remplir sa première déclaration de revenus. Quels conseils lui donner ?

Pour s’assurer de ne rien omettre dans sa déclaration, Julien se renseigne auprès de son voisin, François Longchamp, exploitant laitier. Celui-ci lui indique que l’administration fiscale va établir le revenu imposable à l’issue de cette déclaration. De ce fait, l’avis d’imposition est un document important car c’est lui qui permettra à Julien de percevoir les aides auxquelles il a droit ou encore de bénéficier des prestations familiales versées par la MSA, si le jeune exploitant a, un jour, des enfants.

Pour bien remplir la déclaration, François se fait immanquablement accompagner par son gestionnaire. Ce dernier connaît son revenu agricole et lui demande toujours des informations complémentaires sur ses autres revenus (salaires, revenus de placement..). Bien que ces revenus soient pour la plupart reportés de manière automatique, il convient de s’en assurer pour se mettre à l’abri d’éventuelles erreurs.

La déclaration de revenus, un rendez-vous annuel

Tous les ans, au mois de mai, il faut déclarer les revenus de l’année passée, perçus entre le 1er janvier et le 31 décembre. Cette déclaration se remplit seule pour les célibataires sans enfant, c’est le cas de Julien. A l’inverse, plus il y a de personnes dans un foyer fiscal, plus il y a de parts et plus cela a un impact sur l’impôt. Souvent, un foyer fiscal se compose des parents et de leurs enfants à condition que le couple soit marié ou pacsé et que les enfants aient moins de 21 ans (moins de 25 ans lorsqu’ils sont étudiants).

Crédits d’impôt et déclaration de revenus. Comment ça marche ?

Comme Julien, il arrive que souvent, le contribuable ait à mentionner des crédits d’impôt sur sa déclaration de revenus. Ces crédits sont souvent liés à des travaux permettant de faire des économies d’énergie dans l’habitation principale tels que le remplacement des fenêtres, l’installation d’une chaudière performante ou d’un système de ventilation plus efficace… Il ne faut pas oublier de déclarer ce type de travaux car ils permettent de diminuer le montant de l’impôt final.

Bien que Julien ne soit pas imposable - il vient tout juste de démarrer son activité -, François lui conseille de demander les crédits d’impôt auxquels il peut prétendre. En effet, à la différence de la réduction d’impôt, le montant du crédit lui sera reversé. En revanche, si le montant de la réduction d’impôt est supérieur au montant de l’impôt, il ne peut pas y avoir de remboursement et l’impôt est ramené à 0 €.

Ne rien omettre !

Au titre de l’activité professionnelle, des crédits d’impôts existent ! Par exemple, les agriculteurs qui entreprennent leur conversion en bio peuvent bénéficier d’un crédit d’impôt à l’agriculture biologique. Autres exemples, les exploitants qui ont recours aux services d’un remplaçant lorsqu’ils prennent des congés ou qui suivent des formations peuvent aussi en bénéficier. Pour ne jamais rien oublier, François Longchamps conserve tous ses documents dans un classeur spécial. Il note toutes ses questions qu’il n’oublie pas de poser à son gestionnaire avant de remplir sa déclaration.

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires