anonymous

Une Journée de la Femme bien remplie

Laurence Drouet /HC

LD
LD

Ce vendredi 8 mars, la Commission des agricultrices de la Creuse s’est réunie pour faire le point sur ses actions.

Cette Journée Internationale des Droits de la Femme était l’occasion de célébrer l’énergie des agricultrices et de faire le point sur l’évolution de la place des femmes dans l’agriculture et les combats qui restent à mener pour leurs droits. La journée a commencé en réunion avec les représentantes de l’ensemble des départements de la région Nouvelle-Aquitaine, par un point sur le rôle des agricultrices. Elles participent activement à notre agriculture et à la création de valeur ajoutée. Aujourd’hui, les femmes portent des projets, s’installent seules ou en collectif. Elles osent.
En agriculture, le statut des femmes a évolué assez tôt par rapport à certains autres secteurs. Elles ont obtenu le statut de cheffe d’exploitation. Mais au niveau national, on estime qu’il reste encore un certain nombre de femmes sans statut ou de collaboratrices à la situation fragilisée (notamment en terme de rémunération, protection sociale, retrait). Les agricultrices ont pu conserver leur congé maternité, c’est-à-dire la prise en charge par la MSA de la prestation d’un agent de remplacement sur la durée légale. C’est une victoire notamment pour préservation de la santé de la mère.
Les différences entre les hommes et les femmes s’estompent mais certaines mentalités persistent.
En Creuse et en région, la Commission des agricultrices souhaite communiquer sur l’agriculture pour mieux faire comprendre le métier et ses pratiques et permettre des relations plus sereines avec la société et le voisinage. Des actions spécifiques sont mises en place auprès du grand public et les classes et les participantes se forment à cet exercice.
Les Commissions de Nouvelle-Aquitaine sont en train d’élaborer une charte de bon voisinage avec l’humour comme ingrédient.
La Commission creusoise a notamment organisé divers événements ces derniers mois, en vendant avec Groupachat 23 du film d’enrubannage rose et en organisant une marche rose. Ces deux actions ont été réalisées en faveur de la lutte contre le cancer du sein.
La journée a continué chez Adeline, qui mène un troupeau de chèvres et transforme le lait à la ferme. De plus, elle propose des hébergements à la ferme. Comme elle, de nombreuses agricultrices portent aujourd’hui des projets innovants.

Une soirée conviviale pour conclure

En fin de journée, la Commission des agricultrices organisait une soirée conviviale à Ahun sous forme de repas partagé. Le principe était simple : chacune (et chacun !) apporte un plat et le propose à la dégustation. Malgré le grand nombre d’événements et de manifestations du jour, une cinquantaine de personnes sont venues profiter de ce moment festif et musical. Pour Séverine Bry, présidente de la Commission des agricultrices de la Creuse, il ne s’agissait plus lors de cette soirée de porter les revendications et dossiers, mais plutôt de « faire connaître l’existence de la Commission et de ses actions, aussi bien au sein du monde agricole qu’en dehors ». Pour cela, une exposition présentait des portraits d’agricultrices que l’on peut retrouver sur leur page Facebook et les actions portées ces derniers mois. « C’est la première soirée que nous organisons, cette année le 8 mars tombait un vendredi, il aurait été dommage de rater l’occasion » s’est félicitée Séverine Bry.

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires