anonymous

Ain : un agriculteur agressé pour cause d’épandage de phytos

ASL

Ain : un agriculteur agressé pour cause d’épandage de phytos

Un agriculteur aurait reçu des coups de poing alors qu’il était en train de désherber avec son pulvérisateur une de ses parcelles. L’agression aurait eu lieu le dimanche 3 mars.

C’est l’ Ain agricole qui rapporte les faits. Un céréalier de Loyettes, dans l’Ain, aurait été agressé par un riverain, alors qu’il appliquait un désherbant sélectif à l’aide son pulvérisateur. Le voisin aurait commencé par filmer avant d’interpeler l’agriculteur. Interrogé par l’Ain agricole, le céréalier a déclaré « Il m’interrogeait, voulait que je lui donne mon adresse... Tout d’un coup, il a monté le marchepied du tracteur et m’a donné une dizaine de coups de poings. J’étais coincé dans la cabine et ne pouvait pas bouger. » Les deux hommes auraient déjà eu des altercations pour des faits similaires à l’automne dernier. L'agriculteur a porté plainte à la Gendarmerie. 

Depuis cette agression, les réactions sont nombreuses. L’AGPB dans un communiqué a déclaré exprimer sa totale solidarité à l’agriculteur. Pour Eric Thirouin, président du syndicat « au travers de cet acte inacceptable, c’est nous tous qui nous sentons agressés » et d’ajouter « c’est à nous d’aller au-devant de la société pour expliquer nos défis, nos pratiques et nos convictions ». Sur les réseaux sociaux les réactions ont également été nombreuses.

Sur le même sujet

Commentaires 40

Laraison

Les limites sont largement franchies, en intensité et en fréquence; départements après départements. Il est urgent de cerner tous les responsables de ces agissements: en premier lieux les médias qui ne vont jamais dans le fond des sujets mais opposent, critiquent, jouent avec la peur et l'idéalisme. La majorité sont creux. La violence, la misère et la dépendance s'installe; le bon sens disparait.

pipo

pour ma part agri individuel je ne fais q une traite le samedi matin et dimanche matin donc deux apres midi et soiree avec ma famille. tout est dans l organisation du travail alors stop et adaptons nous et les vaches ne se portent pas plus mal

:(

Privons les de nourriture, tous ceux qui nous crachent à la figure.

ddx

dudu; tout le monde ne peut pas se permettre de ne pas travailler le week end , tu as de la chance d avoir des associés! car si tu étais en individuel tu ne dirais pas la meme chose, quand a cette agression elle est bien sur inadmissible , les journaliste n arretent pas de raconter des conneries sur les phytos voila le résultat
je n ai pas du tout entendu parler de cette histoire d agression dans les média nationaux par contre quand c est un juif ou un homo qui se fait agesser ca fait tout de suite la une!!!!!

Dudu

Cette agression est bien entendu inacceptable. Mais si certaines années c'est compliqué de trouver des créneaux de temps idéal pour aller traiter, c'est pas le cas cette année.Alors pourquoi aller au pulve un dimanche ?Bien sur les "gens" comprennent pas notre métier !
Bien sur, ils nous prennent pour des pollueurs !
Arretons un peu cette victimisation et faisons le ménage devant notre porte !
Le respect de nos concitoyens doit faire partie de nos préoccupations.
Depuis10 ans sur ma ferme, avec mes jeunes associés, on a décidé de ne plus travailler le dimanche ( sauf soin des animaux le matin) et de prendre un weekend sur deux à partir du samedi midi.
On invite les habitants du village sur notre exploitation ainsi que les jeunes eleves du collège.
Bref, on communique et on se respecte

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier