anonymous

Baisse drastique de la production de maïs aux Etats-Unis

Adèle Magnard

La diminution importante des surfaces de maïs aux Etats-Unis, suite aux inondations qui ont lieu sur la Corn Belt, est de nature à soutenir les cours des céréales à Chicago. Mais la hausse ne se répercute pas dans la même mesure sur le marché européen.

Selon le dernier rapport de l’USDA paru le 11 juin, la production américaine de maïs est prévue à 347 millions de tonnes (Mt), en baisse drastique de 34 Mt par rapport aux prévisions du mois précédent. 

Un chiffre qui pourrait encore être revu à la baisse dans les mois à venir, étant donné que de nouvelles précipitations sont attendues sur les Etats-Unis. « Au 2 juin, un tiers de la surface américaine de maïs n’avait pas été semée, fait savoir Jean-Baptiste Assié, courtier en matières premières chez Caceis. En temps normal, 96% des semis sont réalisés à cette date ». 

Cette situation est venue soutenir les cours du blé à Chicago et par sympathie le marché du blé français. Mais si les bilans sont tendus aux Etats-Unis, c’est le contraire sur la Mer Noire : la production de blé russe est estimée à 78 Mt et les exports à 37 Mt (l’équivalent de la production française !). « En France, le bilan blé devrait s’avérer assez neutre, poursuit Jean-Baptiste Assié. FranceAgriMer annonce un stock de report à 2,4 Mt et des exports qui ne devraient pas dépasser la barre des 10 Mt ».

Le marché des oléagineux, quant à lui, est toujours dépendant de la guerre commerciale entre la Chine et les Etats-Unis, ainsi que des tensions en cours entre l’UE et la Malaisie sur les importations d’huile de palme. 

Sur le même sujet

Commentaires 1

digue3942

et voila, nous sommes prévenus et pas d'illusions .

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier