anonymous

Blé : la prochaine récolte s’annonce pléthorique

A.M.

Blé : la prochaine récolte s’annonce pléthorique

La production mondiale de blé est estimée en forte hausse cette année, notamment en Russie et en Union européenne. Une situation qui pèse sur les cours.

« La filière céréalière s’interroge pour la prochaine campagne 2019-2020 face à l’offensive des blés russes pour pénétrer le marché algérien, principale destination du blé français », s’inquiète-t-on chez FranceAgriMer après le conseil spécialisé pour la filière céréalière du 15 mai. La production mondiale de blé s’annonce en effet en forte hausse cette année selon les prévisionnistes, spécialement dans l’Union européenne et la zone mer Noire en raison de conditions climatiques favorables. 

Selon le dernier rapport mensuel du département américain à l’agriculture (USDA) sur l’offre et la demande mondiale, la production de blé passerait de 732 millions de tonnes (Mt) en 2018-2019 à 777 Mt en 2019-2020. Tous les principaux pays exportateurs verraient leur production augmenter. Une situation qui pèse sur les cours, sans compter que les tensions géopolitiques, notamment entre la Chine et les Etats-Unis, ne sont pas faites pour rassurer les marchés. 

En France, les conditions de culture sont bonnes pour les céréales à paille. FranceAgriMer affiche des conditions « bonnes à très bonnes » pour 79% des blés tendres, une situation stable par rapport à la semaine dernière. La situation des orges d’hiver est également inchangée à 75% de « bons à très bons ». L’état des orges de printemps gagne un point, à 89%. 

Sur le même sujet

Commentaires 19

Maximus

@duracuire
J ai ete paysan 2016 etait mon 3 eme aléas de suite quand j ai appris que ma Coop embauchait pour s occuper d un silo contre 2000€ net hors prime 13 eme mois plus séjour , bien payé j ai meme réussit à moins bosser que quand j étais cerealier c est dire ,annualisé si je faisais 25h de travail effectif le reste en présence.... le tc etait paye 4000. Plus % sur vente 1 euro par litre d horizon vendu du coup y avait souvent de la fusariose .... En 10 ans avec - d agri autant de surfaces ils ont triplé le nbre de cadres responsable de ceci sous directeur responsable de cela ....

BANANE381

spéculation y a plus que ça qui rapporte, mais la réalité cette année, c'est que les maladies du blé explosent, grosse récolte, pas si sûr, attendons de voir

Binbo

Sous prétexte de trop d'administration on a detruit toutes les organisations de marché qui avait été mises en place pour la plus ancienne sous le front populaire(ONIC) et pour les plus recentes par Mme Cresson Ministre de l'Agriculture et cela a la demande même des agriculteurs qui veulent la totale liberté de commercialisationde leurs produits mais ils ont oublié que les produits agricoles sont ou difficilement stockable et ou tres couteux a stocker et ils etaient même demandeur des marches à terme interdit jusque dans les annees 90 .

ag

A un moment ou un autre, il faudra se rendre à l'évidence, même dans un marché mondialisé, la denrée alimentaire n'est pas un produit comme un autre, et sa cotation ne doit pas se faire en bourse....mais cela relève d'un rêve fou! Ensuite, pour faire monter le prix à la production, il faut peut être organiser la pénurie... en mettant des denrées alimentaires dans les méthaniseurs?! !!

duracuire

voila ou va la c......e humaine ,les spéculations vont deja bon train , mon négoce m'a proposé un prix d'acompte de 100€/ T et pour le reste a voir l'evolution des marchés .....et on trouve surprenant que les paysans se flinguent

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier